jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président chilien participe à un hommage à Allende à New York

Nations Unies, 21 septembre (Prensa Latina) Le président du Chili, Gabriel Boric, participera aujourd’hui à New York à une cérémonie d’hommage pour le 50e anniversaire du discours prononcé par Salvador Allende devant l’Assemblée générale des Nations Unies.

L’événement aura lieu à l’Institut Cervantes en présence de la fille de l’ancien président de l’Unité populaire, Beatriz Allende, et de sa petite-fille Maya Fernández, actuelle ministre de la Défense.

« Je viens du Chili, un petit pays, mais où aujourd’hui tout citoyen est libre de s’exprimer comme il l’entend, avec une tolérance culturelle, religieuse et idéologique sans restriction, où la discrimination raciale n’a pas sa place », avait déclaré Allende à cette occasion.

Dans son discours, il avait dénoncé l’ordre économique et monétaire international injuste, les pressions extérieures pour asphyxier l’économie de son pays et paralyser le commerce de son principal produit d’exportation, le cuivre, l’endettement extérieur des pays du tiers monde et l’exploitation des ressources naturelles par les sociétés transnationales, entre autres maux.

Boric remplit un agenda chargé à New York, où il s’est exprimé devant la 77e Assemblée générale des Nations Unies et a tenu des réunions bilatérales avec divers mandataires.

Dans ses déclarations devant l’organe principal des Nations Unies, le président a exprimé la conviction qu’à court terme, son pays aura une nouvelle Constitution qui satisfasse et rende fier tous ses citoyens.

La constitution actuelle a été imposée pendant la dictature d’Augusto Pinochet (1973-1990), régime qui a justement commencé par le coup d’État contre le gouvernement démocratique d’Allende.

peo/livp/jha/car

EN CONTINU
notes connexes