jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Chine accuse les États-Unis pour des sanctions contre d’autres pays

Pékin, 26 septembre (Prensa Latina) La Chine a déploré aujourd’hui les États-Unis d’avoir fait recours à des sanctions unilatérales contre des pays comme Cuba, le Belarus, la Syrie et le Venezuela pour exercer une « pression maximale » et les a appelés à réfléchir aux dommages qui en résultent, même pour leur propre économie.

Wang Wenbin, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a décrit Washington comme « la superpuissance des sanctions », ayant augmenté les mesures punitives contre 40 nations jusqu’à 933 % entre 200 et 2021.

Il a dénoncé la Maison Blanche pour avoir violé les principes et les objectifs de la Charte des Nations Unies,  du fait de sa porte négative sur près de la moitié de la population mondiale et d’avoir augmenté les crises humanitaires en perturbant l’ordre économique et commercial international.

« Elle menace le droit à la vie, remet en cause le droit à l’autodétermination, porte atteinte au droit au développement et s’avère une transgression systématique, continue et à grande échelle des droits de l’homme », a-t-il déclaré.

M. Wang a exhorté les membres du Congrès des EU à réfléchir aux conséquences des sanctions unilatérales, alors que son pays connaît l’inflation la plus élevée depuis des décennies.

Il a appelé à un engagement en faveur de la coopération, de l’abandon des conflits, du multilatéralisme et de la solidarité.

« Les États-Unis doivent écouter le juste appel de la communauté internationale, cesser leur attitude hégémonique consistant à imposer délibérément des sanctions et jouer un rôle constructif dans la promotion de la paix et du développement dans le monde », a-t-il conclu.

jcc/mv/ymr

EN CONTINU
notes connexes