samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Ouragan Ian : urgence électrique due à une défaillance du système national à Cuba

La Havane, 28 septembre  (Prensa Latina) Cuba est confrontée à une situation d’urgence due à l’effondrement du Système national d’électricité ce mardi, après des défaillances dans des lignes de distribution fondamentales ayant provoqué un  » zéro total  » dans la production.

Selon le directeur de l’Union Electrique (UNE), Lazaro Guerra, l’interruption a eu lieu après des dommages subis par les réseaux dans la région centrale du pays.

Des travaux sont en cours afin de restaurer progressivement les microsystèmes des usines du pays et les interconnecter entre eux et avec le système national dans un processus qui prendra du temps.

L’objectif est d’alimenter les centrales thermoélectriques le plus rapidement possible pour reconnecter le réseau et rétablir le service.

Dans le cas de la partie occidentale de l’île, il existe une complexité supplémentaire, car plusieurs lignes de distribution restent ouvertes en raison des effets de l’ouragan Ian, a expliqué le spécialiste à la télévision nationale.

Des brigades d’experts de plusieurs provinces cubaines se rendent dans l’ouest de l’île au vu des travaux de rétablissement du service électrique par la suite du passage de l’ouragan.

Selon Eleazar Moreno, directeur des réseaux de l’UNE, plus d’un million de consommateurs ont été privés d’électricité dans les provinces d’Artemisa, de La Havane et de Mayabeque.

Le passage d’Ian, de catégorie 3 sur l’échelle de Saffir-Simpson (sur cinq), avec des vents de plus de 200 kilomètres par heure (km/h), a provoqué le renversement de pylônes de transmission et la chute d’arbres,  portant atteinte aux services d’électricité et ses effets se font encore fortement sentir dans l’ouest de Cuba.

Dans la municipalité spéciale d’Isla de la Juventud (au sud), où les effets de l’événement météorologique se sont d’abord fait sentir.

Ensuite, dans la province la plus occidentale de Cuba, Pinar del Rio, tous les réseaux de distribution d’électricité sont hors service.

Quant à La Havane, résistant à des vents de 120 et 150 km/h, la distribution a été déconnectée de manière préventive lorsque les vents dépassaient 60 km/h, conformément au protocole dressé dans le but de préserver la vie des personnes et éviter  davantage de dégâts.

Bien que les conditions dans les provinces les plus à l’ouest de Cuba ne soient pas encore propices à l’évaluation des dommages, les spécialistes du reste du pays sont en route pour répondre à l’urgence le plus rapidement possible, a-t-il déclaré.

Selon les dernières données fournies par l’avion Hurricane Hunter de l’armée de l’air, les vents maximums soutenus  de l’ouragan sont passés à 220 kilomètres par heure. 

D’après  les prévisions, le cyclone devrait toucher terre aujourd’hui et toucher la Floride. Ian devrait ensuite regagner la mer le long de la côte ouest de cet État du sud des États-Unis jeudi en fin de journée.

Le NHC a prévenu qu’une onde de tempête potentiellement mortelle était attendue le long de la côte ouest de la Floride et dans la partie inférieure des Florida Keys, avec des vents « dévastateurs » au centre de l’ouragan. 

La dangereuse tempête a apporté beaucoup de pluie dans l’Etat  mexicain et les ports ont dû être fermés aux petits bateaux, mais aucune victime n’a été signalée.

Bien que déjà assez éloigné du sol mexicain, l’ouragan Ian, reclassé en ouragan de catégorie 4, devrait toucher terre dans les prochains jours.

Ceux qui ressentiront le plus son impact seront les voisins de la Floride où il devrait entrer de manière dévastatrice avec des vents pouvant atteindre 220 kilomètres par heure.

jcc/car/evm

 
EN CONTINU
notes connexes