lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Deux décès signalés à Pinar del Rio suite au passage de l’ouragan Ian

La Havane, 28 septembre (Prensa Latina) Au moins deux décès ont été signalés jusqu’à présent dans la province occidentale cubaine de Pinar del Río, en raison de l’assaut du puissant ouragan Ian sur ce territoire cubain ce lundi.

Lors d’une réunion entre le président Miguel Diaz-Canel et les autorités de la province pour évaluer les dégâts occasionnés par le système tropical,  on a signalé qu’un des morts était une femme décédée après la chute d’un mur dans la municipalité de San Luis.

L’autre décès a été provoqué par l’effondrement du toit d’une maison où vivaient également d’autres personnes.

D’autre part, plus de cinq mille maisons de tabac ont été touchées dans cette province après le passage de l’ouragan Ian de catégorie trois sur l’échelle de Saffir-Simpson, selon le Conseil provincial de la défense.

Aujourd’hui,  le président Diaz-Canel s’est rendu dans la province de Pinar del Rio et s’est entretenu avec la population locale, qui lui a livré ses témoignages sur l’événement climatique, décrit par certains comme le plus dévastateur qu’ils aient jamais vécu dans leur vie.

À propos de ces contacts, le chef d’État cubain a écrit sur son compte Twitter : « Les dégâts sont considérables, même s’il n’a pas encore été possible de les comptabiliser. L’aide arrive déjà de tous les coins du pays. Nous avons confiance dans les habitants de Pinar del Rio, un peuple noble et travailleur qui a une grande expérience de ces situations. « Soyez assurés que nous nous en remettrons ».

M. Diaz-Canel a appelé aujourd’hui les habitants de Pinar del Rio à faire face aux conséquences de l’ouragan Ian avec courage : « Nous n’avons pas d’autre choix que de sortir le grand jeu et de surmonter l’adversité », a-t-il déclaré.

Ian a traversé le territoire de Pinar del Río avec une catégorie trois sur l’échelle de Saffir-Simpson (sur cinq) en faisant des dommages non encore quantifiés aux réseaux de transmission électrique, aux communications, aux habitations, aux installations et à l’agriculture.

Bien que son centre soit éloigné du territoire cubain, il conserve une forte influence dans l’ouest du pays des Caraïbes.

L’ouragan Ian a touché terre vers 03h25 heure locale le 27 septembre dans la ville de La Coloma, au sud de Pinar del Rio, avec des vents maximums soutenus de 205 kilomètres par heure.

Son centre a quitté le territoire national à 09h50 ce même jour, dans les environs de Puerto Esperanza, dans la municipalité de Pinar del Rio, à Viñales.

Le Conseil provincial de défense a déclaré que les principaux dommages à l’origine du phénomène naturel concernaient l’agriculture, les télécommunications et le système électrique.

Ces pertes ont été confirmées sur place par le président de la plus grande des Antilles, Miguel Diaz-Canel, qui a fait part à la population de sa conviction d’un rétablissement rapide.

jcc/car/evm

EN CONTINU
notes connexes