mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La marine suédoise éventée dans la zone d’explosion d’un pipeline russe

Stockholm, 3 octobre (Prensa Latina) Un navire de la marine suédoise se trouvait à proximité du gazoduc russe Nord Stream 1 quelques jours avant les explosions survenues dans l’installation, rapporte lundi le quotidien Dagens Nyheter à Stockholm.

Selon la source, le service de suivi des mouvements des navires a mis en évidence que le navire de guerre suédois était entré à deux reprises dans la zone proche des pipelines, où des fuites ont rapidement été découvertes.

En outre, la marine du pays scandinave a indiqué qu’une « surveillance maritime » ‘était déroulée dans ces zones dont l’objet n’a pas été précisé.

Le rapport note que le navire suédois ne s’y trouvait pas la nuit des explosions.

Fin septembre, une fuite de gaz a été localisée à quatre endroits sur les pipelines Nord Stream 1 et Nord Stream 2 dans la mer Baltique près de l’île danoise de Bornholm.

Le week-end dernier, les fuites de gaz des deux pipelines ont été stoppées, selon le Danemark.

Les autorités danoises, suédoises et russes enquêtent sur l’incident : le service de sécurité de l’État suédois le traite provisoirement comme un sabotage, alors que le service fédéral de sécurité russe le considère comme du terrorisme international.

Plus tôt dans la journée, Gazprom a indiqué que la pression dans les pipelines s’était stabilisée après les ruptures et les fuites avaient cessé. La société russe a commencé à pomper le gaz du gazoduc Nord Stream 2 qui n’a pas été endommagé.

La semaine dernière, la porte-parole du ministère russe des affaires étrangères, Maria Zakhajorava, a annoncé que la Russie avait convoqué une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies afin d’évoquer un éventuel sabotage du réseau de pipelines Nord Stream.

jcc/mv/to/amp

EN CONTINU
notes connexes