jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des entreprises cubaines et étasuniennes s’entendent sur le transport de marchandises

La Havane, 7 octobre (Prensa Latina) Les compagnies Aerovadero S.A. et Maravana Cargo, de Cuba et des États-Unis, travailleront à partir de jeudi au transport de marchandises non commerciales, augmentant ainsi les facilités entre les deux pays.

Grâce à un contrat, souscrit le dernier jour de la foire internationale des transports, les distances et les délais de livraison aux clients finaux des marchandises non commerciales originaires de la nation septentrionale et destinées à l’île seront raccourcis, notamment celles envoyées par les Cubains qui y résident.

Le président de Maravana Cargo, Alejandro Martinez, a expliqué qu’il s’agissait d’une entreprise qui n’existe que depuis deux ans et qui concentre désormais ses possibilités pour assurer aux clients des États-Unis l’arrivée de leurs envois avec la plus grande sécurité, devenant ainsi un facilitateur pour les destinataires cubains.

Le directeur général d’Aerovadero, Mayelin Gotera, a dit à Prensa Latina que ce type de contrat leur permet d’élargir leur portefeuille de clients sur tous les marchés, en se basant sur l’approbation de la livraison porte-à-porte de colis de fret familial, notamment en provenance des États-Unis, qui a connu une forte croissance ces dernières années.

Aerovadero assume par le biais de cette alliance l’engagement et la responsabilité de réaliser les livraisons dans les plus brefs délais, comme avec d’autres transitaires avec lesquels des accords ont été signés récemment, avec l’assurance que chaque colis parviendra au destinataire sans dommage, sans manipulation et dans les plus brefs délais, ce qui est une manière de gagner en crédibilité.

Dans le but d’atteindre cet objectif, ils travaillent avec plus de 23 micro, petites et moyennes entreprises sur l’ensemble du pays, des travailleurs indépendants et des entreprises publiques qui se consacrent au dernier kilomètre pour que les habitants de Cuba reçoivent les colis, car dans de nombreux cas, il s’agit de médicaments et d’autres produits très sensibles.

Il a souligné que le transport maritime a également été approuvé, mais a précisé que la force d’Aerovaradero restera le transport aérien, de sorte que cette alternative sera bien réglementée pour les marchandises très volumineuses et avec des spécifications.

Gotera a ajouté qu’ils étaient en train de créer d’autres alliances stratégiques pour étendre toutes les installations, en plus de réduire les taux en correspondance avec la réduction des droits de douane approuvés par le pays, dans le but de bénéficier les clients face aux limitations et à la faible disponibilité des produits de marchandises sur le marché intérieur.

La foire internationale du transport et de la logistique qui s’est achevée vendredi a vu la participation d’autres transitaires, fournisseurs et entreprises de logistique basés en Floride ou ayant une représentation à La Havane, tels que ASC International, Crowley Maritime Corporation et APA Sky Air.

jcc/livp/mem/crc

EN CONTINU
notes connexes