lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La seule issue au conflit israélo-palestinien est la résistance

Téhéran, 12 octobre (Prensa Latina) Le président iranien Seyed Ebrahim Raisi a déclaré mercredi que la résistance s’avérait le seul moyen de résoudre le conflit israélo-palestinien et d’afranchir les territoires occupés.

Lors de son discours d’ouverture de la 36e conférence de l’Unité islamique à Téhéran, le chef d’Etat a qualifié la question palestinienne de priorité pour le monde islamique, réaffirmé le soutien de l’Iran et souligné que l’unité des pays islamiques aurait pu éviter de nombreux conflits et guerres sanglantes au sein de  la région.

Il a qualifié d’échec total les négociations de paix auprès du régime israélien visant à résoudre le conflit de longue date : « Ceux qui pensaient que le moyen de sauver la Palestine était de s’asseoir aux tables de négociation et de parler à ceux qui ne comprennent pas la logique, se sont trompés et ont vu que le processus de réconciliation avec les sionistes a échoué et que le processus de résistance a gagné », a-t-il souligné.

Il a également répudié les nations arabes ayant normalisé leurs relations avec Tel Aviv et a averti que ce rapprochement « n’accordera jamais la sécurité » du régime israélien.

Il a rappelé les mises en garde constantes de son gouvernement concernant le fait que les États-Unis et l’Israël prétendent semer la sédition parmi les musulmans, créer l’insécurité et les conflits dans la région afin de vendre des armes, de s’emparer des ressources naturelles des pays de la région et d’isoler la Palestine.

Par rapport aux méthodes employées par l’Occident afin de déstabiliser les États arabes et les affaiblir, il a souligné que les puissances hégémoniques tentaient d’installer des gouvernements fantoches dans les pays musulmans, de former des groupes terroristes pour assassiner et piller leurs ressources, de profaner les saints de l’islam et le prophète de l’islam et de répandre la pensée extrémiste au sein de la communauté musulmane.

M. Raisi a appelé à l’unité des musulmans pour déjouer ces complots. « Aujourd’hui, l’unité n’est pas une tactique pour nous, mais une stratégie de principe ».

jcc/livp/mem/ycv

 
EN CONTINU
notes connexes