mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

« Le monde traverse une tempête géopolitique »

Astana, 13 octobre (Prensa Latina) Le président du Kazakhstan, Kasim-Yomart Tokaev, a affirmé jeudi qu’en dépit du souhait réciproque de paix et de coopération, le monde était plus insécurisé vivant au cœur d’une tempête géopolitique sans précédent.

Cette constatation est qualifié de dysfonctionnement mondial, a affirmé M. Tokaev jeudi lors de la Conférence sur l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CICA) se tenant dans la capitale kazakhe, rapporte l’agence de presse Sputnik.

Le président a ajouté que depuis l’édition précédente du forum en 2019  la communauté internationale avait été heurtée à des épreuves bien difficiles, dont les répercussions continuent de freiner le développement mondial.

« Je crois que la tâche la plus importante à laquelle nous sommes confrontés est de parvenir à la durabilité des relations internationales face à des menaces émergentes sans précédent. Il est donc d’une importance capitale de donner un nouvel élan aux appareils multilatéraux et de reprendre un dialogue ouvert », a-t-il dit.  

L’un des objectifs prioritaires, selon Tokaev, est de renforcer le rôle de l’Asie dans le système mondial des relations internationales.

« L’Asie a apporté une énorme contribution au développement de la civilisation humaine, car au cours des millénaires, les États de notre macro-région ont été le principal moteur du progrès social, culturel et technologique pour l’ensemble de l’humanité ».

Cette expérience historique colossale pourrait servir de base solide à la construction d’un nouvel ordre international durable et inclusif, fondé sur les principes d’égalité souveraine, de coexistence pacifique et de justice, a-t-il manifesté.

La CICA, fondée à l’initiative du Kazakhstan en 1992, est chargée de créer les conditions du dialogue, de la prise de décision et de la mise en œuvre de mesures visant à assurer la sécurité en Asie.

Après l’adhésion du Koweït jeudi, l’organisme comprend désormais 28 États couvrant 90 % de la population de l’Asie.

jcc/jf/gfa

 
EN CONTINU
notes connexes