jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Président de Cuba appelle à la mondialisation de la solidarité et la collaboration

La Havane, 18 octobre (Prensa Latina) Le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, a réaffirmé aujourd’hui la nécessité de mondialiser la solidarité, dans un monde de moins en moins équitable et qui se trouve confronté à d’énormes défis. 

Sur son compte Twitter, le mandataire a déclaré que « la solidarité et la collaboration doivent continuer à se mondialiser; nous ne pouvons pas perdre l’orientation vers ce monde meilleur ».

Il a ajouté que le leader historique de la Révolution cubaine, Fidel Castro, « a toujours défendu que cela était possible ».

Diaz-Canel a ainsi fait référence l’inauguration la veille dans cette capitale de la IVe Convention internationale Cuba-Santé 2022, qui comprend la XVe Foire commerciale Santé pour tous, la troisième Foire des éditoriaux scientifiques, et la première Foire internationale du Tourisme médical et du bien-être.

L’événement définit le cadre de réflexion sur l’impact social, sanitaire et économique de la Covid-19 à l’échelle internationale, le changement climatique et ses implications pour la santé et les maladies émergentes et réémergentes.

Les quelque 2 000 participants aborderont également la sécurité et la qualité des soins de santé, le vieillissement de la population, l’organisation et la qualité des systèmes et services de santé, ainsi que la coopération internationale, entre autres sujets importants.

Lors de la journée d’ouverture, Diaz-Canel a offert une conférence magistrale intitulée « Système de gestion de gouvernement basé sur la science et l’innovation : implications pour la santé ». Il a exprimé la volonté de Cuba de partager modestement des idées sur les actions stratégiques avec lesquelles l’île a fait face à la pandémie.

Il a également abordé la situation mondiale marquée par la crise multidimensionnelle dans laquelle, au milieu de la pandémie, le monde a polarisé davantage les inégalités en raison d’un « ordre économique international injuste ».

Il a fait remarquer que cette crise met en évidence les menaces qui pèsent sur la paix et la sécurité internationales et qu’à un moment où la planète devrait se concentrer sur sauver des vies suite aux effets de Covid-19, les guerres sont malheureusement encouragées pour résoudre les problèmes existants.

peo/rgh/rc

EN CONTINU
notes connexes