vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La politique agressive des États-Unis contre Cuba dénoncée devant le Parlement Européen

Bruxelles, 20 octobre (Prensa Latina) Clare Daly, députée du groupe de gauche du Parlement européen (PE), a dénoncé aujourd’hui le parrainage par les États-Unis, depuis des décennies, du terrorisme de groupes de droite contre Cuba. 

Le gouvernement cubain a dénoncé à l’époque les plus de trois mille morts causés par des actes d’agression des États-Unis ou par des groupes financés et préparés par la Central Intelligence Agency (CIA) pour saper la révolution dans l’île des Caraïbes.

Le gouvernement de l’ancien président des États-Unis Donald Trump a inscrit Cuba sur la liste des pays qui parrainent prétendument le terrorisme, dans une action qualifiée de fallacieuse et injustifiée qui renforce le blocus de Washington contre Cuba. 

La députée a fait référence aux décennies de soutien des États-Unis à des organisations de droite contre la révolution cubaine et contre le Nicaragua, ainsi que des escadrons de la mort au Salvador et au Guatemala.

Si nous voulons mentionner les pays qui parrainent le terrorisme, nous pouvons le faire. L’Union européenne, qui encourage l’expansion du terrorisme israélien contre les Palestiniens ou le parrainage par l’Occident d’actions terroristes du gouvernement saoudien au Yémen, a-t-elle déclaré.

Elle a également évoqué l’organisation extrémiste État islamique, comme un produit des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni, ainsi que le soutien des actions violentes menées en Syrie et en Irak par la Turquie et les puissances occidentales susmentionnées.

La députée irlandaise du parti Independent for Change a rappelé les cas du Vietnam, du Cambodge et du Laos, évoquant clairement les actions agressives des États-Unis dans cette région.

peo/jcm/to

EN CONTINU
notes connexes