mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une association française exhorte Macron à condamner le blocus contre Cuba

Paris, 27 octobre (Prensa Latina) L’association Cuba Coopération France (CubaCoop) a demandé aujourd’hui au président Emmanuel Macron de condamner fermement le blocus des États-Unis contre l’île et d’adopter des actions au niveau européen pour que cette politique cesse.

Dans une lettre ouverte adressée au chef d’État, l’organisation fondée en 1995 pour promouvoir la collaboration avec Cuba l’a exhorté à prendre toutes les mesures nécessaires, en coordination avec les institutions européennes, pour que Washington lève son siège économique, commercial et financier de plus de six décennies.

Mettre fin au blocus serait très positif pour le peuple cubain, la France, l’Union européenne (UE) et le monde entier, a souligné le président de l’association, Víctor Fernández, qui a signé le document.

La missive demande également à Macron de définir la désignation de banques chargées d’effectuer des transactions financières avec le pays des Caraïbes, ce qui n’est actuellement pas le cas en France en raison de l’impact extraterritorial du blocus et de la crainte de ces institutions face aux pressions et énormes amendes imposées par les États-Unis.

Notre grand Victor Hugo soulignait en 1870 qu’aucun homme n’a le droit d’en dominer un autre et que le crime est plus odieux lorsqu’il s’agit d’une nation cherchant à en subjuguer une autre ; et aujourd’hui la première puissance mondiale fait ça de manière extraterritoriale et illégale à un petit pays, souligne le document.

CubaCoop a demandé au président français de condamner une telle action avec la même ferveur que Victor Hugo, après avoir précisé qu’elle était consciente que Macron s’oppose aux sanctions unilatérales et illégales.

Notre pays et l’UE doivent faire admettre à Washington que tous les pays ont le droit de commercer avec l’île, a affirmé l’association.

CubaCoop a par ailleurs insisté auprès du président sur l’importance de conserver, de développer et de renforcer des relations constructives avec la plus grande des Antilles.

peo/livp/mem/wmr

EN CONTINU
notes connexes