jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba condamne le terrorisme lors de la réunion de l’ONU en Inde

New Delhi, 31 octobre (Prensa Latina) Cuba a fermement condamné les actes et les méthodes de terrorisme sous toutes ses formes et manifestations lors de la réunion spéciale du Comité antiterroriste du Conseil de sécurité de l’ONU, qui s’est tenue récemment en Inde.

La réunion s’est déroulée dans les villes indiennes de Mumbai et de New Delhi les 28 et 29 octobre.

L’ambassadeur de Cuba en Inde Alejandro Simancas a déclaré lors de la réunion que les nouvelles technologies posaient de grands défis au monde, car le cyberespace est devenu un environnement facilement accessible aux criminels et  terroristes, selon une source diplomatique.

Simancas a souligné en plus que Cuba était elle-même victime du terrorisme depuis plus de six décennies et que nombre de ces actions ont été organisées, soutenues, financées et réalisées depuis les États-Unis.

À plusieurs reprises, La Havane a dénoncé l’utilisation des plateformes numériques conçues dans le but d’inciter à des actes terroristes, y compris les cyberattaques contre les sites et les médias du gouvernement cubain.

D’autre part, il y a l’utilisation abusive des technologies de l’information et de la communication (TIC) et des plateformes médiatiques, notamment les réseaux sociaux et les émissions de radio, comme outils d’interventionnisme, de promotion de discours de haine, d’incitation à la violence, de subversion et de déstabilisation.

De surcroît, la diffusion de fausses nouvelles et la déformation de la réalité à des fins politiques deviennent un prétexte au déclenchement de la guerre, aux menaces ou au recours à la force.

Cuba conteste également l’utilisation des TIC visant à promouvoir des actions terroristes et déstabilisatrices contenant le recrutement et le financement de mercenaires pour commettre des actes de terreur.

Il a souligné de même que la désignation unilatérale et arbitraire de Cuba par le gouvernement étasunien comme un État qui parrainerait le terrorisme revêtait un caractère politique évident et minait la crédibilité des efforts internationaux en vue de prévenir et de combattre ce fléau.

Cuba a réaffirmé son soutien aux Nations Unies en tant qu’organe à la tête des efforts de la communauté internationale contre le terrorisme, fondés sur le respect des objectifs et principes de la Charte des Nations Unies et du droit international, a conclu le représentant de la nation caribéenne.

jcc/mem/abm

EN CONTINU
notes connexes