mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela et la Colombie ont convenu de ranimer les espaces de consultation et de dialogue

Caracas, 2 novembre (Prensa Latina) Les présidents du Venezuela, Nicolas Maduro, et de la Colombie, Gustavo Petro, ont convenu de ranimer les espaces de consultation et de dialogue binationaux à l’issue d’une réunion tenue mercredi à Caracas, au Vénézuéla.

Dans une déclaration conjointe signée par les deux dirigeants, ils ont proposé d’établir une nouvelle carte de coopération fondée sur les principes de fraternité, de solidarité et de complémentarité à rendre les relations entre les deux pays plus efficaces.

Ils ont en outre accordé une coopération opérationnelle le long de la frontière commune, ouverte le 26 septembre, pour un travail concerté dans la lutte contre la criminalité transnationale mettant en danger la sécurité des frontières des deux États.

Les deux chefs d’Etat ont par ailleurs convenu de créer ou de déclencher des outils conjoints de sécurité frontalière afin de protéger cette zone de 2 200 kilomètres et les personnes qui s’y déplacent.

Il reste d’ailleurs de résoudre des questions critiques dans les domaines des transports terrestres, aériens, fluviaux et maritimes ; et dans le domaine de l’énergie, on a décidé de créer des groupes de travail afin d’explorer et d’instaurer de nouveaux régimes complémentaires de part et d’autre.

Dans cette déclaration, le dignitaire colombien a prédit « le plus grand succès » dans la reprise du dialogue entre le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela et l’opposition, pour lequel, a-t-il dit, « nous sommes à votre disposition ».

Maduro, pour sa part, a exprimé l’espoir que « l’objectif central de la paix totale en Colombie » soit atteint.

Dans le texte, les dirigeants ont convenu de désigner les fonctionnaires consulaires respectifs afin de garantir les droits civils des ressortissants des deux pays.

D’autre part, ils ont souligné qu’ils s’efforceraient de réaliser un échange actif dans les secteurs de l’agro-industrie, de l’agriculture, de l’élevage, de l’agriculture et de la pétrochimie.

jcc/rgh/jcd

 
EN CONTINU
notes connexes