vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les électeurs étasuniens demandent du changement à Biden

Washington, 7 novembre (Prensa Latina) Les électeurs étasuniens souhaiteraient que le président Joe Biden opère un revirement dans sa façon de diriger le pays, selon les derniers sondages circulant aujourd’hui quelques heures avant les élections de mi-mandat.

Près de 85 % des électeurs inscrits interrogés dans le cadre du sondage de NBC News ont déclaré vouloir un « grand changement » (47 %), « pas mal de changement » (19 %) ou « un certain changement » (21 %) de la part de l’administration Biden pour le reste du mandat.

Ce sondage a paru à l’approche d’une élection au cours de laquelle les républicains devraient prendre le contrôle de la Chambre des représentants et sont à égalité avec les démocrates dans la lutte pour le Sénat.

Les études d’opinion illustrent que l’économie et la criminalité sont les questions les plus importantes à cet égard, même si les démocrates tentent de retenir l’attention sur le droit à l’avortement et les menaces pour la démocratie.

Selon le sondage de NBC News, 44 % des électeurs approuvent la façon dont Biden fait son travail, contre 40 % la semaine dernière.

Cependant, ils sont plus nombreux à penser que le pays est sur la mauvaise voie (72 %), selon les résultats du sondage.

Quelque 48 % des étasuniens souhaitent un Congrès contrôlé par les démocrates et 47 % par les républicains. Cela montre que l’opinion est presque également divisée d’un côté ou de l’autre.

Les élections de mi-mandat du 8 novembre définiront la carte du pouvoir au Congrès dans un avenir prévisible et détermineront la capacité de Biden à gouverner jusqu’en 2024.

Le Congrès, contrôlé dans les deux chambres par les bleus, bien qu’avec des majorités étroites, pourrait changer de couleur après les élections.

La Chambre des représentants (avec ses 435 sièges en jeu) menace de devenir républicaine, et le Sénat (avec 35 de ses 100 sièges à pourvoir) est un champ de bataille au pronostic réservé.

Outre le corps législatif, 36 gouvernorats du pays sont en jeu, ainsi que d’autres fonctions au niveau des États et des collectivités locales.

jcc/livp/jcm/dfm

 
EN CONTINU
notes connexes