mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le trentième rejet du blocus contre Cuba à l’ONU mis en lumière en France

Paris, 10 novembre (Prensa Latina) L’association Cuba Coopération France (CubaCoop) a souligné aujourd’hui le récent appel lancé à l’Assemblée générale des Nations unies en faveur de la levée du blocus étasunien contre l’île, la trentième résolution comportant cette demande approuvée par l’organe multilatéral.

Dans sa publication hebdomadaire La lettre électronique Hebdo, l’organisation créée en 1995 pour promouvoir les liens socio-économiques avec Cuba s’est félicitée de la nouvelle condamnation universelle d’une politique qu’elle qualifie d’inhumaine.

« Le blocus économique, commercial et financier est imposé par la première puissance mondiale à un petit pays du tiers-monde qui ne fait rien d’autre que défendre son indépendance », rappelle-t-elle dans un article rédigé par son premier vice-président, Miguel Quintero.

CubaCoop a fait valoir l’isolement des États-Unis, qui, avec leur allié Israël, ont représenté les deux seules voix s’opposant à la résolution, soutenue par 185 pays le 3 novembre dernier à New York, au siège de l’Assemblée générale.

Le Brésil, toujours avec Bolsonaro au pouvoir, et l’Ukraine se sont abstenus, ce dernier gouvernement ignorant les 24 000 enfants de la catastrophe de la centrale nucléaire de Tchernobyl qui ont été pris en charge et soignés sur l’île, a souligné l’association.

CubaCoop a annoncé qu’elle prépare une pétition européenne, dans la lignée de l’initiative qu’elle a lancée en septembre en coordination avec des associations et des hommes politiques de France, d’Espagne et d’Italie pour proposer des actions concrètes afin de réduire l’impact dévastateur du siège de Washington sur la plus grande des Antilles.

peo/ssa/mem/wmr

EN CONTINU
notes connexes