lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Diaz-Canel a inauguré la Fihav 2022, important rendez-vous commercial à Cuba

La Havane, 14 novembre (Prensa Latina) Le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, a dirigé aujourd’hui l’inauguration de la Foire internationale de La Havane (Fihav 2022), le plus grand rendez-vous commercial et d’exposants à Cuba. 

Le Premier ministre de l’île, Manuel Marrero, a accueilli la 38e édition d’une exposition qui n’a pas pu avoir lieu pendant deux ans en raison de la pandémie de Covid-19.

« Grâce au travail du comité organisateur, le parc des expositions Expocuba présente aujourd’hui dans ses pavillons l’organisation, la vitalité et les couleurs qui ont toujours caractérisé cet événement », a-t-il déclaré.

Fihav 2022 est une occasion d’échanger en personne avec des hommes d’affaires, des amis nationaux et internationaux, mais aussi avec des Cubains qui, de diverses parties du monde, décident de miser sur le développement de leur patrie, a-t-il souligné.

Il a fait preuve d’optimisme et de confiance dans les potentialités de Cuba et de son économie.

Marrero a rappelé que l’île a résisté à une crise sanitaire, où la science cubaine a montré son immense valeur et son excellence avec la création de produits pharmaceutiques et de vaccins dont l’efficacité a été prouvée.

Deux ans plus tard, a-t-il ajouté, face à une situation qui se prétend décourageante, l’effort conjoint de divers acteurs nationaux et étrangers permet de relever les multiples défis de la réalité interne et externe.

Aujourd’hui, on constate une aggravation de la crise internationale et un accroissement des inégalités. «Bien que la pandémie n’ait pas fait de discrimination entre les régions, les pays en développement ont de nouveau subi les pires conséquences», a-t-il déclaré.

Dans ce contexte, le secteur du commerce et de l’investissement est l’un des secteurs les plus désavantagés, du fait de la hausse des prix des denrées alimentaires, des combustibles et des matières premières; de l’augmentation des taux de fret; de la chute du tourisme international et de l’impact du changement climatique, entre autres facteurs, a-t-il détaillé.

Cuba n’est pas étrangère à ce contexte, son statut d’archipel fortement tributaire du commerce extérieur en fait un pays vulnérable face à la situation mondiale complexe, à quoi s’ajoutent les effets du blocus économique imposé par les États-Unis, a-t-il manifesté.

Le Premier Ministre a reconnu que cette situation s’était transformée en de graves difficultés financières pour l’île, qui avaient entraîné des retards de paiement de la part des entreprises cubaines et compromis leur capacité de s’acquitter de leurs obligations envers des partenaires étrangers.

Malgré cela, il a réitéré la détermination du Gouvernement à honorer chacune de ses obligations, et a donc apprécié la « confiance, la patience et la compréhension des entreprises, des organismes d’assurance et des banques qui se tiennent à nos côtés ».

«Cuba n’est pas isolée, non seulement elle résiste, mais elle ne renonce pas à faire avancer son développement, ce à quoi contribuera sans doute cette Foire internationale de La Havane», a-t-il insisté.

L’événement, qui durera jusqu’au vendredi 18 novembre, accueille des représentations gouvernementales et commerciales de 62 pays et 35 chambres de commerce étrangères à différents niveaux (sectoriel, régional, national et de partenariat). 

Avec plus de 16 mille 500 mètres carrés, des partenaires commerciaux traditionnels et nouveaux de pays tels que la Chine, la Russie, l’Espagne, les États-Unis, la France, le Canada, le Mexique, Le Brésil, le Venezuela, les Émirats arabes unis et le Laos sont présents à ce rendez-vous et participeront également au 5ème Forum de l’Investissement qui aura lieu à partir du 15 novembre.

En outre, quelque 400 entreprises publiques, plus de 70 micros, petites et moyennes entreprises (MPME) et trois coopératives non agricoles cubaines étudieront les possibilités de partenariats commerciaux entre les secteurs de l’économie nationale et les investissements étrangers.

peo/ro/att

EN CONTINU
notes connexes