vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Palestine sollicite de l’aide face aux attaques systématiques de colons israéliens

Ramallah, 16 novembre (Prensa Latina) Le gouvernement palestinien a appelé aujourd’hui la communauté internationale à faire pression sur Israël pour l’obligé à démanteler ces groupes paramilitaires de colons qui mènent des attaques systématiques dans les territoires occupés.

Le Ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a averti dans un communiqué que ces incursions sont menées sous la protection de l’armée, dans une répartition claire des rôles pour atteindre les objectifs coloniaux de ce pays.

Cette stratégie vise à réprimer encore plus les Palestiniens, à leur imposer davantage de punitions et de restrictions collectives dans le but de briser leur relation à leur terre afin de faciliter le contrôle des colons sur celle-ci, dénonce le texte.

Ledit ministère a tenu « le gouvernement d’Israël et ses différentes institutions pleinement et directement responsables des attaques répétées contre notre peuple ».

Au début de l’année, le Centre d’information israélien pour les droits de l’Homme dans les territoires occupés (B’Tselem) a déclaré que la violence des colons à l’encontre des Palestiniens était une méthode de plus utilisée par Tel Aviv pour contrôler la Cisjordanie.

« Ils commettent divers actes, notamment des agressions physiques, des jets de pierres, des menaces et du harcèlement, des dommages aux arbres et aux cultures, des actes de vandalisme sur des voitures, des blocages de routes et même des tirs à balles réelles », a affirmé B’Tselem.

« Les autorités israéliennes, y compris les forces de sécurité et le système d’application de la loi, sont pleinement conscientes de cette réalité, mais elles autorisent et soutiennent cette violence et en profitent ensuite », affirme l’organisation.

D’après diverses sources, quelque 490 000 colons vivent sur le territoire de la Cisjordanie et 200 000 autres à Jérusalem-Est.

peo/lvp/oda/rob

EN CONTINU
notes connexes