samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président algérien souligne la relation historique de son pays avec Cuba

Alger, 17 novembre (Prensa Latina) Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a déclaré aujourd’hui au terme d’un entretien avec son homologue cubain, Miguel Diaz-Canel Bermúdez, que son pays partage une relation du passé et du présent avec Cuba. 

L’Algérie se sent dans le devoir de s’engager avec Cuba, nation amie, a souligné le chef d’État algérien dans des déclarations à la presse après la rencontre qui s’est tenue au Palais présidentiel d’Al Muraida dans cette capitale.

Les deux mandataires ont passé en revue les relations économiques, commerciales, financières et de coopération et sont convenus de l’importance de les relancer pour les amener au même niveau des liens politiques existant.

Le président algérien a fait part de la décision d’annuler les services de la dette et d’offrir à Cuba une centrale solaire pour la production d’électricité. D’autres accords ont concerné l’approvisionnement en combustible et la production de médicaments. 

Pour sa part, le président Diaz-Canel a souligné que « notre présence en Algérie témoigne de l’importance que nous attachons aux relations bilatérales, tout en réaffirmant notre volonté de poursuivre la fraternité fondée par les leaders historiques des deux nations ».

Il a ajouté que « nous avons convenu de renforcer les liens économiques, commerciaux, financiers et de coopération, et de les amener au niveau (des liens) politique ».

Au sujet des annonces faites par le président algérien, Diaz-Canel a déclaré aux médias que « ce sont des domaines importants dans lesquels nous allons travailler ensemble et qui montrent un bénéfice mutuel. Ils représentent pour notre pays un soutien important ».

Il a ajouté que nous avons identifié des domaines tels que la santé, l’énergie, les sources renouvelables, l’industrie médico-pharmaceutique, les échanges culturels, éducatifs, scientifiques et technologiques comme les plus prometteurs pour notre collaboration.

Nous avons également parlé, a souligné Diaz-Canel, de la collaboration dans la production sucrière. Nous avons également évalué une possibilité de renégocier ou de restructurer la dette que Cuba a envers l’Algérie, a-t-il précisé.

Nous avons toutes les raisons d’être satisfaits, et plus que cela, nous sommes très attachés à la cause algérienne, nous sommes très attachés au peuple et au Gouvernement algériens. «L’Algérie pourra toujours compter sur le soutien du gouvernement et du peuple cubains», a-t-il conclu.

peo/mem/msl

EN CONTINU
notes connexes