vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

De nouveaux plans hostiles de la droite bolivienne dénoncés en France

Paris, 27 novembre (Prensa Latina) L’organisation Wiphala France a averti aujourd’hui que la droite bolivienne profile de nouvelles actions agressives, dont des plans séparatistes dans le département de Santa Cruz, où elle a levé sa grève de plus d’un mois. 

La tentative de coup d’État a échoué, mais maintenant les putschistes changent leurs menaces avec le séparatisme et la violence, selon une revanche annoncée par le président du Comité civique pro Santa Cruz, Romulus Calvo, a dénoncé Wiphala France sur les réseaux sociaux.

Selon l’organisation dirigée par la Bolivienne résidant en France Yaneth Ramos, il est urgent de mobiliser la communauté internationale pour rejeter ces plans.

Elle a également réclamé justice pour les victimes des actions violentes menées par la droite de Santa Cruz au cours des dernières semaines, sous prétexte d’un problème de date du recensement de la population et des logements en Bolivie.

Ce fut 36 jours avec un lourd bilan de terreur imposée par l’oligarchie, qui ont laissé neuf morts, plus de 200 blessés, des magasins pillés, des maisons brûlées et d’autres exactions, a condamné l’organisation.

Wiphala France a confirmé son soutien au président élu, Luis Arce, et a dénoncé que les responsables de la déstabilisation sont les mêmes acteurs fascistes du coup d’État de 2019, au cours duquel 38 personnes avaient été tuées.

peo/mem/wmr

EN CONTINU
notes connexes