jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Palestine met en garde contre le radicalisme du prochain gouvernement israélien

Ramallah, 28 novembre (Prensa Latina) Le Premier ministre palestinien Mohammad Shtayyeh a mis en garde lundi contre les conséquences pour la région des actions du prochain gouvernement israélien, le plus droitier de l’histoire de ce pays, et comptant plusieurs personnalités ouvertement racistes et anti-arabes.

Lors d’une réunion avec son cabinet, Shtayyeh a lancé une mise en garde contre les plans expansionnistes de l’administration qui sera dirigée par Benjamin Netanyahu, considéré comme un faucon dans sa politique envers les Palestiniens.

Parmi les ministres de Netanyahu figure le futur ministre de la sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, qui a déclaré hier qu’il était nécessaire de modifier les règles de tir de l’armée afin de permettre de tirer sur les lanceurs de pierres palestiniens.

« Les menaces et les intimidations ne nous feront pas peur », a déclaré Shtayyeh, qui a assuré que le peuple palestinien continuera à mettre en avant sa résistance contre l’occupation.

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a fait une déclaration similaire ce lundi.

« L’accord entre Netanyahu et l’extrémiste Ben Gvir pour légaliser 65 avant-postes juifs en Cisjordanie est un appel à l’escalade », a-t-il souligné.

Ces constructions sont les germes des futures colonies israéliennes en Cisjordanie, souvent non reconnues par Tel Aviv, bien que la communauté internationale considère toutes les colonies juives comme illégales.

Le ministère des affaires étrangères a également condamné dans une déclaration les plans de construction de 9000 unités de logement pour les colons sur l’ancien aéroport de Qalandia, situé à Jérusalem-Est occupée.

jcc/ssa/mem/rob

EN CONTINU
notes connexes