mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Lopez Obrador dénonce les actions menées par des groupes à Miami contre Cuba

Mexico, 28 novembre (Prensa Latina) Les Cubains ultraconservateurs de Miami sont ceux qui poussent le blocus étasunien de l’île et lèsent la population de ce pays, a dénoncé lundi le président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador.

En réponse à une question posée lors de sa conférence de presse matinale au Palais national sur les résidents mexicains dans le pays voisin et le traitement discriminatoire dont ils font l’objet, il a évoqué l’attention particulière et privilégiée accordée à un petit groupe de Cubains à Miami.

Ce sont précisément eux qui cherchent à affecter le peuple de Cuba, leur propre patrie, en poussant une politique qui va à l’encontre des droits de l’homme, mais ce sont toujours les privilégiés.

En revanche, les Mexicains, qui sont la majorité – plus de 40 millions – ne sont pas traités comme les Cubains ci-dessus. Nos compatriotes sont respectueux et, contrairement à ceux de Miami, ils aident leur patrie, leurs familles en envoyant des transferts de fonds substantiels.

« Et que demandons-nous pour eux : eh bien, juste du respect, rien d’extraordinaire ;  qu’ils ne pensent pas que s’ils vont manquer de respect aux Mexicains là-bas, nous allons nous taire. Eh bien non, nous allons les défendre et exiger un traitement correct ».

Il a insisté sur le fait qu’on ne voulait pas de campagnes anti-mexicaines, anti-immigrés ou d’humiliation, et encore moins de xénophobie.

Le chef d’Etat mexicain a saisi l’occasion pour saluer la reprise des pourparlers entre le gouvernement et l’opposition vénézuélienne qui semblent se dérouler de manière très positive, et pour souligner l’importance des récentes visites des présidents de peuples frères comme le Chili, l’Équateur et la Colombie.

jcc/mem/lma

EN CONTINU
notes connexes