mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Contrats à venir entre le Venezuela et l’entreprise étasunienne Chevron

Caracas, 29 novembre (Prensa Latina) Le vice-président sectoriel de la Zone économique du Venezuela, Tareck El Aissami, a reçu aujourd’hui le président de la compagnie pétrolière nord-américaine Chevron, Javier La Rosa, avec qui il signera prochainement des contrats pour le développement d’entreprises mixtes. 

J’ai eu une « réunion de travail réussie » avec le président de Chevron, une entreprise qui en 2023 fêtera 100 ans d’opérations sur le territoire vénézuélien, a déclaré sur son compte Twitter El Aissami, qui est également ministre du Pétrole.

El Aissami a annoncé dans un autre tweet que dans les prochaines heures, « nous signerons les contrats » pour stimuler le développement des entreprises mixtes et la production pétrolière.

« Comme toujours, a-t-il souligné, nous l’avons fait, dans les termes établis dans la Constitution et d’autres lois vénézuéliennes. Maintenant à produire! » , a-t-il manifesté.

Suite à la conclusion du deuxième accord partiel entre le gouvernement de Nicolás Maduro et le secteur d’opposition de la Plateforme unitaire (PU), le Département du Trésor des États-Unis a délivré une licence autorisant Chevron à reprendre des activités limitées d’extraction de ressources naturelles au Venezuela.

Selon des sources spécialisées, cette licence est très étendue et autorise la production de pétrole vénézuélien et l’entretien ou la réparation des services de cette entreprise nord-américaine sur le territoire national.

Elle prévoit également la vente, l’exportation ou l’importation aux États-Unis d’hydrocarbures vénézuéliens ou de produits pétroliers produits par Chevron et autorise l’achat et l’importation en République bolivarienne du Venezuela de biens ou d’intrants liés à cette licence.

Le gouvernement et la PU, secteur des oppositions vénézuéliennes, ont signé samedi au Mexique un accord à caractère social qui permettra à Caracas de récupérer trois milliards de dollars des comptes nationaux qui sont gelés au sein du système financier international en raison des sanctions prises contre la République bolivarienne.

Selon l’accord des parties, l’argent sera investi dans la santé, l’éducation, la récupération du système électrique et la réparation des dommages causés par les fortes précipitations dans plusieurs États du pays.

peo/ro/jcd

EN CONTINU
notes connexes