samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La liste étasunienne des pays parrainant prétendument le terrorisme ne cherche qu’à nuire à Cuba

La Havane, 1er décembre (Prensa Latina) Le ministre des Affaires étrangères cubain, Bruno Rodriguez, a estimé aujourd’hui que l’inclusion de son pays dans la liste unilatérale des pays parrainant prétendument le terrorisme ne reste qu’un prétexte des États-Unis pour nuire à l’île. 

En témoigne la recommandation de la Commission fédérale des communications des États-Unis contre la licence d’installation d’un câble de télécommunication sous-marin dont Cuba a besoin, a déclaré le ministre sur Twitter. 

Sur la même plate-forme, le vice-ministre des Affaires étrangères, Carlos Fernandez, s’est demandé si c’était la façon dont la nation nord-américaine est censée respecter son engagement déclaré de promouvoir l’utilisation d’Internet sur l’île.

Le Département de la Justice des États-Unis a recommandé à la Commission fédérale des communications (FCC, pour ses sigles en anlais) de refuser l’autorisation d’installer le premier câble de télécommunications sous-marin reliant les deux pays, et ce pour des raisons de sécurité nationale.

La décision du Département de la Justice utilise comme prétexte que les relations de Cuba avec d’autres « adversaires étrangers» comme la Chine et la Russie représentent un risque pour le gouvernement des États-Unis s’il existait une telle connexion.

peo/ro/mks

EN CONTINU
notes connexes