lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des chasseurs israéliens bombardent la bande de Gaza

Ramallah, 4 décembre (Prensa Latina) Des chasseurs israéliens ont effectué aujourd’hui une nouvelle série d’incursions dans différentes zones aériennes de la bande de Gaza, en Palestine, auxquelles ont répondu les défenses antiaériennes des brigades Izz al-Din al-Qassam (IQB). 

Le bombardement par des missiles sol-air de Tel-Aviv visait un site de la résistance palestinienne situé dans la localité de Qadisiyah, à l’ouest de Khan Yunis, selon des articles parus dans la presse.

Les défenses antiaériennes des brigades IQB ont riposté en lançant plusieurs missiles antiaériens et en ouvrant le feu à l’aide de mitrailleuses lourdes.

À cet égard, le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, a déclaré que Tel-Aviv intensifiait son agression en bombardant brutalement la bande de Gaza, après avoir assassiné vendredi « le martyr Ammar Mufleh à Hawara », et a déclaré : « Nous ne permettrons pas à l’ennemi de changer les équations, nous défendrons notre peuple où qu’il soit ». 

Parallèlement, des sources locales ont signalé des coups de feu tirés sur une voiture palestinienne près du poste de contrôle de Qalandia, au nord de Jérusalem occupée.

Des activistes palestiniens ont récemment dénoncé l’impunité avec laquelle les soldats israéliens agissent dans les territoires occupés, où ils tirent pour tuer sans aucune restriction, à la suite des «assouplissements» (impunité) adoptés par l’armée.

Fin 2021, les règles d’ouverture du feu ont changé dans les forces armées de la nation voisine, a averti le chef du Centre des médias pour les droits de l’Homme et la démocratie, Omar Rahal.

De nouveaux ordres ont été émis qui permettent de tirer même lorsque les Palestiniens se retournent et s’enfuient après avoir lancé des pierres, a-t-il contesté dans des déclarations à l’agence de presse Safa.

Pour sa part, le directeur de la Commission indépendante des droits de l’Homme, Ammar Dweik, a qualifié de dangereuses les instructions d’ouvrir le feu sans discernement.

Vendredi dernier, le Syndicat palestinien des journalistes a accusé les autorités israéliennes d’intensifier leurs attaques et leurs violations contre ces professionnels dans les territoires occupés.

Les forces de sécurité israéliennes ont commis au moins 19 violations contre des journalistes palestiniens en novembre dernier, selon l’agence de presse officielle WAFA.

peo/oda/ycv

EN CONTINU
notes connexes