lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Pape François appelle à nouveau à la fin des guerres

Rome, 4 décembre (Prensa Latina) « Cela me dérange, la guerre, cela me fait souffrir », l’affrontement de « frères contre frères », a manifesté le pape François lors d’une audience avec des délégués du Séminaire rabbinique latino-américain, a indiqué aujourd’hui le Saint-Siège dans une note. 

Dans un communiqué publié ce dimanche sur le site officiel du bureau de presse du Vatican, il est indiqué que lors de cette rencontre avec la délégation du centre éducatif et religieux susmentionné du judaïsme conservateur, le Souverain Pontife a estimé que « si les armes n’éataient pas fabriquées pendant un an, la faim dans le monde disparaîtrait ».

Il a également exprimé que : « quand on parle de choses de justice, que les prophètes répètent sans cesse : l’orphelin, la veuve, l’étranger, le pauvre, n’est-ce pas? On te dit que tu es communiste ». 

« À moi on me le dit », a-t-il ajouté, « ce Pape, au lieu de parler de Dieu, parle de choses sociales », a-t-il déclaré en estimant que ces deux thème « vont ensemble : la justice, la justice du cœur, dans toute la Bible, est toujours avec Dieu et avec le prochain. Elles vont ensemble. C’est-à-dire prier et servir, vénérer et aider ».

Le plus haut représentant de l’Église catholique a souligné devant les membres de cette institution basée en Argentine, et consacrée à la formation des rabbins, que celui qui « aide seulement et ne prie pas est un athée bon, c’est tout. Celui qui prie et n’aide pas, est un cynique, un menteur ».

peo/oda/Ort

EN CONTINU
notes connexes