vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Italie cherche à sécuriser ses investissements en Ukraine lorsque le conflit prendra fin

Rome, 19 décembre (Prensa Latina) Une fois le conflit en Ukraine terminé, « l’Italie veut être un aspect important de la reconstruction », a affirmé le ministre des Affaires étrangères Antonio Tajani dans une interview publiée lundi  par le journal Il Messaggero.

Un communiqué officiel diffusé par le ministère des affaires étrangères évoque le contenu des déclarations de M. Tajani au journal, dans lesquelles il affirme que les entreprises italiennes « devront jouer un rôle de premier plan dans la reconstruction et la modernisation des infrastructures en Ukraine ».

Le ministre a rappelé, à propos de la guerre actuelle entre Kiev et Moscou, que « nous devons faire tout ce qui est possible pour y mettre fin, et a souligné qu’après le conflit « d’importants investissements sont nécessaires, et le gouvernement italien soutiendra la participation de nos entreprises ».

À cet égard, il a annoncé que dans les prochains jours, les premières réunions techniques avec les organisations d’entreprises se tiendront au siège du ministère des Affaires étrangères, et a annoncé son intention de proposer la création d’un « fonds de relance dédié à la reconstruction de l’Ukraine ».

Par rapport à l’intérêt manifesté par d’autres pays européens, comme la France et l’Allemagne, pour l’expansion de leurs économies en Ukraine, il a dit que « nous ne devons pas rester à la traîne. La compétition fait partie du jeu ».

« Nous voulons internationaliser davantage notre activité. Cela signifie que la base reste en Italie, mais que le travail est effectué partout. De ce point de vue, l’Ukraine peut être une opportunité pour nous comme pour eux », a-t-il ajouté.

« Nous avons des entreprises d’une qualité extraordinaire en Italie et nous sommes absolument capables de jouer le jeu de la reconstruction à armes égales. En outre, nous pouvons créer des partenariats avec d’autres entreprises européennes en Ukraine et pour l’Ukraine ».

jcc/mgt/ort

EN CONTINU
notes connexes