lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Hongrie appelle à évaluer les conséquences des sanctions contre la Russie

Bruxelles, 20 décembre (Prensa Latina) Le conseiller du Premier ministre hongrois, Balash Orban, a demandé aujourd’hui à la Commission européenne (CE) d’analyser soigneusement les conséquences des sanctions contre la Russie pour les pays du continent. 

La CE devrait préparer une analyse des conséquences des sanctions contre la Russie, a indiqué l’expert au portail Euractiv..

Selon lui, il est important d’évaluer l’impact des sanctions contre la Russie sur les différents États membres de la communauté dans le contexte de la crise énergétique qui se développe sur le vieux continent.

Orban a également assuré que son pays cherchera lui-même des exceptions aux sanctions anti-russes de l’Union européenne dans le secteur de l’énergie et d’autres domaines où ces mêmes sanctions nuisent davantage aux pays européens qu’à la Russie. L’énergie est une zone interdite pour nous, a-t-il déclaré.

Il a ajouté que les résultats des consultations nationales sur les sanctions de l’UE contre la Russie, qui se sont achevées en Hongrie la semaine dernière, seraient résumés en janvier.

Selon la source, la semaine dernière, la Hongrie a bloqué l’inscription de trois fonctionnaires russes sur la liste des sanctions de l’UE en raison de leurs liens avec le secteur de l’énergie.

Orban a justifié cette mesure par le fait que l’imposition de sanctions contre ces personnes est inacceptable du point de vue de la sécurité énergétique de la Hongrie.

Actuellement, la Hongrie reçoit de la Russie la majeure partie du pétrole et du gaz utilisés dans le pays, y compris par l’oléoduc Druzhba et le gazoduc Turkish Stream sur la base de contrats à long terme. Le Premier ministre Viktor Orban avait précédemment demandé à l’UE de lever les restrictions énergétiques contre la Russie d’ici la fin de l’année.

Au cours de la discussion sur les huitième et neuvième paquets de sanctions anti-russes, la Hongrie a assuré que les restrictions n’affecteraient pas le carburant venant de la nation eurasienne par les oléoducs, ainsi que le secteur de l’énergie nucléaire local.

peo/mem/amp

EN CONTINU
notes connexes