mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Renforcement de la sécurité du président élu Lula da Silva au Brésil

Brasilia, 26 décembre (Prensa Latina) La protection du président élu Luiz Inácio Lula da Silva sera renforcée face au signal d’avertissement qui règne aujourd’hui au Brésil par la menace d’attentat à la bombe survenu samedi dans cette capitale. 

«La prise de possession (le 1er janvier) du président Lula aura lieu en paix. Toutes les procédures (de surveillance) seront réévaluées, afin de renforcer la sécurité. Et le combat contre les terroristes et les fauteurs de troubles sera intensifié. La démocratie a gagné et gagnera», a écrit le futur ministre de la Justice, Flavio Dino, sur les réseaux sociaux.

Dino a publié ce commentaire à la suite de l’arrestation d’un partisan du président toujours en poste, Jair Bolsonaro, mais vaincu lors du deuxième tour de l’élection présidentielle, qui a tenté de faire exploser samedi un engin explosif dans le District fédéral (DF).

L’entrepreneur George Washington de Oliveira Sousa, âgé de 54 ans, a été officiellement accusé de terrorisme après avoir avoué avoir construit un engin explosif introduit dans un camion-citerne.

La police a désactivé le dispositif avant que le véhicule n’arrive à l’aéroport international de Brasilia.

Lors de son interrogatoire, le suspect a reconnu que la tentative d’attentat avait été conçue avec d’autres bolsonaristes (partisans du président ultraconservateur) qui campent devant le quartier général de l’armée à Brasilia pour demander un coup d’État qui empêcherait l’accession de Lula au pouvoir le 1er janvier.

«J’ai décidé d’élaborer un plan avec les manifestants du quartier général de l’armée pour provoquer l’intervention des Forces armées et la déclaration de l’État de siège pour empêcher l’instauration du communisme au Brésil», a déclaré Washington de Oliveira Sousa.

Dans sa résidence, la police a trouvé deux fusils, deux revolvers, trois pistolets, un fusil de précision, des munitions, des uniformes de camouflage et d’autres préparations explosives. 

«Ce qui m’a motivé à acquérir les armes, ce sont les paroles du président Bolsonaro qui souligne toujours l’importance de l’armement civil», a déclaré Washington de Oliveira Sousa.

La justice du DF a rendu préventive la détention pour flagrant délit de l’entrepreneur, après audience de garde à vue. Avec cette décision, il sera enfermé indéfiniment.

La protection de Lula préoccupe la Police fédérale, qui perçoit des risques réels pour la sécurité du fondateur du Parti des travailleurs.

Sur l’échelle de un à cinq, créée pour dimensionner le niveau de menace, les événements impliquant Lula sont toujours classés au niveau maximum.

peo/jcm/ocs

EN CONTINU
notes connexes