jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le district fédéral en alerte pour l’investiture de Lula au Brésil

Brasilia, 27 décembre (Prensa Latina) Les agences de sécurité publique du district fédéral (DF) et les forces fédérales sont en état d’alerte depuis aujourd’hui en vue de l’investiture du président élu du Brésil, Luiz Inácio Lula da Silva, le 1er janvier.

Selon le portail R7, les actions ont été renforcées après une tentative d’attentat à la bombe dans une zone de l’aéroport international de Brasilia.

Le 24 décembre, l’homme d’affaires George Washington de Oliveira Sousa, 54 ans, partisan du leader d’extrême droite défait Jair Bolsonaro, a tenté de faire exploser un camion-citerne de carburant dans une zone du terminal aérien de la capitale.

Arrêté avec des engins de guerre, le criminel a avoué qu’il avait l’intention de commettre l’attentat en faisant exploser le véhicule en possession de Lula.

« Préparé à tuer ou à être tué », a déclaré le Bolsonarista (partisan de l’ex-militaire), qui est détenu dans une prison de haute sécurité près de Mexico.

Compte tenu des événements, le Sénat a été interdit aux visiteurs. 

Selon le site web, les livreurs de nourriture et les conducteurs d’apps ne sont pas autorisés à entrer dans le bâtiment. Seuls les fonctionnaires, les conseillers, les collaborateurs et les stagiaires sont autorisés à entrer dans les locaux de l’assemblée jusqu’au 1er janvier.

A la Cour suprême fédérale, la sécurité a déjà été renforcée, avec la fermeture de l’accès au bâtiment et la mise en place de barrières métalliques pour empêcher l’approche de personnes et de véhicules non autorisés.

Les accès à la Plaza de los Tres Poderes, sur l’Explanada de los Ministerios, ont été fermés par le gouvernement du DF.

Le tribunal étant en vacances, il n’y aura pas de magistrats dans le bâtiment le 1er janvier, mais ils doivent participer à l’investiture du Président de la République.

Le jour de l’événement, le dispositif de sécurité sera le même que celui utilisé le 7 septembre (jour de l’indépendance), avec des troupes de police déployées et l’utilisation de systèmes anti-drones.

Les organisateurs de la cérémonie d’investiture ont indiqué que dimanche, Lula défilera sur l’Esplanade des ministères, de la cathédrale de Brasilia vers le Congrès, où il remontera la rampe et se dirigera ensuite vers le palais du Planalto, siège du pouvoir exécutif, pour prononcer un discours.

Plus de 700 agents de la police fédérale et des milliers d’agents militaires ont été mobilisés pour le dispositif de sécurité.

R7 note que l’équipe chargée d’assurer la sécurité du président élu a recommandé qu’il fasse le voyage dans une voiture blindée fermée, à la suite de la tentative d’attentat à la bombe dans la capitale. Cependant, Lula a affirmé qu’il ne suivra pas cette recommandation.

Une autre préoccupation concerne les chefs d’État de plus de 30 pays qui seront à Brasilia, ainsi que d’autres membres de délégations étrangères, des artistes de renom et le public, qui devrait compter entre 300 000 et 500 000 personnes.

jcc/mem/ocs

EN CONTINU
notes connexes