lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les syndicats décident des grèves et de la mobilisation en Uruguay

Montevideo, 27 décembre (Prensa Latina) Les syndicats uruguayens ont décidé d’organiser des grèves partielles et des mobilisations lorsque le Sénat votera aujourd’hui sur une réforme du système de retraite proposée par le gouvernement. 

La confédération des travailleurs PIT-CNT a exhorté les travailleurs à remplir les barreaux de la chambre du Sénat et les environs du Palais législatif, où un rassemblement syndical est prévu, soutenu par le Frente Amplio (Front large), un parti d’opposition.

L’Association des employés de banque (AEBU) a annoncé une grève dans la région métropolitaine afin de participer à la manifestation devant le Parlement.

Leonardo Di Doménico, membre du conseil d’administration de la Caja Bancaria de l’AEBU, a déclaré que l’initiative du gouvernement est « inéquitable ».

La même position a été adoptée par l’Union nationale des travailleurs de la métallurgie et des branches connexes (Untmra), qui a paralysé les activités de travail dans le secteur pour se joindre à la protestation.

Le président de l’Untmra, Danilo Dárdano, a estimé qu’il était essentiel que les travailleurs « s’opposent fermement à cette réforme ».

Comme le PIT-CNT, le leader de la métallurgie a estimé qu’avec les changements proposés par le gouvernement, la classe ouvrière devra cotiser pendant plus d’années, afin de recevoir moins au moment de la retraite.

« Il n’y a pas de nouvelle source de financement » pour le système de retraite, a-t-il fait valoir, et il a critiqué ce qu’il considère comme des exonérations patronales et des avantages pour les administrateurs de fonds d’épargne retraite.

Les partis qui composent la coalition gouvernementale ont approuvé le plan initial de l’exécutif lors d’une commission spéciale du Sénat, avec des modifications.

Le Frente Amplio a décidé de présenter ses propositions lorsque la question sera soumise à la Chambre des députés l’année prochaine, tout comme le Cabildo Abierto, qui a essentiellement repris l’initiative du gouvernement.

jcc/mem/ool

EN CONTINU
notes connexes