lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Syrie exige qu’Israël réponde de ses attaques

Damas, 2 janvier (Prensa Latina) Le ministère syrien des Affaires étrangères a exigé une condamnation explicite de l’Organisation des Nations Unies (ONU) des attaques israéliennes et a appelé Tel-Aviv à rendre compte de ses agressions contre cette nation arabe. 

La position de Damas a été exprimée dans deux messages identiques adressés par ce ministère au secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies et au Président du Conseil de sécurité.

L’attaque perpétrée ce lundi contre l’aéroport international de Damas fait partie de l’historique sanglant d’Israël, qui a commis des actes d’agression et des violations du droit international et de la Charte des Nations Unies, a affirmé le ministère dans ses missives.

Il a demandé que des mesures concrètes soient prises d’urgence pour sanctionner Israël et empêcher que de tels crimes ne se reproduisent.

Ces lettres précisent que cette agression intervient quelques heures après une attaque des extrémistes de Daech contre des travailleurs du gisement pétrolier Al-Taim à Deir el-Zor, ce qui témoigne de la coordination et des liens étroits entre Tel-Aviv et le terrorisme.

Le ministère a rappelé que ce n’était pas la première fois qu’Israël attaquait des installations et des infrastructures civiles, et a évoqué les actions menées l’année dernière qui ont rendu hors service les aéroports internationaux de Damas et d’Alep et affecté le port commercial de Lattaquié, causant de graves dommages. 

Les autorités d’occupation israéliennes n’auraient pas poursuivi ces crimes sans le parapluie d’impunité fourni par l’administration des États-Unis et ses alliés, a conclu le ministère.

L’aéroport international de Damas, situé à une trentaine de kilomètres à l’est de la capitale, a été mis hors service aujourd’hui après avoir été la cible d’une attaque israélienne, qui a également tué deux officiers des forces de défense aérienne syriennes.

peo/rgh/fm

EN CONTINU
notes connexes