samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un sénateur démocrate insiste pour lever le blocus des États-Unis contre Cuba

Washington, 5 janvier (Prensa Latina) Le sénateur démocrate Ron Wyden a déclaré aujourd’hui qu’il poursuivrait ses efforts pour mettre fin au blocus des états-Unis contre Cuba et normaliser les relations commerciales entre les deux pays. 

Wyden, qui préside la Commission des Finances du Sénat et a été le premier législateur à se rendre à Cuba en quatre ans, a plaidé pour le soutien aux formes non étatiques de gestion économique dans le pays caribéen, un secteur qu’il juge « dynamique ». 

À cet égard, il a exhorté l’administration du président Joe Biden à renforcer le soutien aux petites et moyennes entreprises privées cubaines en leur accordant davantage de licences générales et en leur donnant accès aux banques internationales.

Comme il l’a publié sur son site officiel, le législateur de l’Oregon a l’intention de discuter de ses idées avec ses collègues de la Chambre haute « dans les prochaines semaines ».

Il a réaffirmé que « mettre fin à l’embargo économique (blocus), normaliser les relations commerciales entre les États-Unis et Cuba et éliminer la désignation de Cuba comme État parrainant le terrorisme » étaient trois de ses priorités de longue date.

Lors de sa récente visite à La Havane, Wyden a été reçu par le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, qui lui a confirmé sa volonté de travailler ensemble pour améliorer les relations bilatérales au bénéfice des deux peuples.

« J’ai expliqué (à Wyden) l’impact sur la population cubaine des mesures extrêmes du gouvernement des États-Unis », a écrit le mandataire sur son compte Twitter.

Le sénateur est le parrain d’un projet de loi visant à mettre fin au blocus unilatéral imposé par la Maison-Blanche sur l’île depuis plus de 60 ans, et l’année dernière il a exhorté l’administration Biden-Harris à inverser la politique de Donald Trump (2017-2021) envers Cuba, qui a été un échec.

La loi sur le commerce États-Unis-Cuba de 2021 qu’il soutient vise à abroger les sanctions obsolètes et à établir des relations commerciales normales avec la nation insulaire.

« L’embargo (blocus) de notre nation contre Cuba est un artefact des années 1960. Poursuivre cette politique d’isolement obsolète et nuisible serait un échec du leadership étasunien», a-t-il souligné.

« Bien que Trump ait accru les tensions avec Cuba pendant son mandat désastreux, je suis optimiste quant à la nouvelle trajectoire diplomatique du président Biden», a déclaré Wyden.

«Indépendamment, le Congrès a l’obligation morale et économique envers le peuple étasunien d’améliorer les relations entre les États-Unis et Cuba le plus rapidement et le plus sûrement possible», a-t-il manifesté.

La loi de 2021 sur le commerce États-Unis-Cuba supprimerait les principaux statuts codifiant les sanctions contre Cuba, y compris la loi Helms-Burton et la loi sur la Démocratie cubaine, ainsi que d’autres dispositions affectant le commerce, l’investissement et les voyages à Cuba; en outre, elle établirait des relations normales avec ce pays caribéen.

Aux côtés de Wyden, les sénateurs démocrates Patrick Leahy (Vermont), Richard Durbin (Illinois) et Jeff Merkley (Oregon) souscrivent au projet de loi.

peo/mgt/dfm

EN CONTINU
notes connexes