lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une politique plus rationnelle réduirait la migration irrégulière de Cuba vers les États-Unis

La Havane, 6 janvier (Prensa Latina) Une politique plus rationnelle de la part des États-Unis et le respect intégral des accords de migration contribuent à réduire considérablement l’émigration irrégulière, désordonnée et précaire, a déclaré aujourd’hui un responsable du ministère cubain des Affaires étrangères.

Une relation migratoire plus normale, incluant des séjours temporaires entre les deux pays, contribuerait également à réduire le potentiel migratoire ; en même temps, cela favoriserait la communication entre les familles, a déclaré le directeur des affaires consulaires et des Cubains résidant à l’étranger, Ernesto Soberon.

Le fonctionnaire a fait des déclarations au portail numérique Cubadebate dans lesquelles il a évalué les nouvelles décisions d’immigration de l’administration Joseph Biden, à travers lesquelles les restrictions pour ceux qui tentent de traverser la frontière avec le Mexique sans les documents nécessairesseront renforcées.

Soberón a signalé que le non-respect depuis 2017 de l’engagement d’accorder un minimum de 20 000 visas par an et la fermeture injustifiée des services consulaires de l’ambassade des États-Unis à Cuba, qui a été récemment corrigée, ont provoqué une accumulation et une croissance importante du potentiel migratoire.
Il a ajouté que le renforcement du blocus économique depuis 2019 a aggravé la situation.

Le diplomate a souligné que Cuba a maintenu une position constante en faveur d’une migration régulière, ordonnée et sûre et à cette fin, plusieurs accords bilatéraux ont été signés avec les États-Unis depuis 1980.

Cuba a alerté le gouvernement étatsunien depuis des années sur les risques de stimulation de l’émigration irrégulière, avec la validité de la loi d’ajustement cubain et le traitement privilégié et politiquement motivé dont bénéficient les Cubains qui arrivent sur le territoire étatsunien, a-t-il déclaré.

Soberón a noté que l’émigration irrégulière est risquée et fait des victimes du crime organisé, ajoutant que la politique d’immigration de Cuba facilite le voyage de ses ressortissants à l’étranger et leur retour sur l’île de manière régulière, ordonnée et sûre.

jcc/livp/jcm/wmr

EN CONTINU
notes connexes