mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un avocat estime incohérente la politique migratoire des États-Unis envers Cuba

La Havane, 7 janvier (Prensa Latina) L’avocat cubano-américain José Pertierra a jugé incohérentes les récentes mesures annoncées par le président des États-Unis Joe Biden sur la migration irrégulière, alors que l’Acte d’ajustement cubain est toujours en vigueur aujourd’hui. 

Dans une déclaration à la télévision nationale, le juriste a expliqué hier soir qu’avec ce nouveau programme, l’administration Biden prétend vouloir décourager l’immigration illégale de Cubains aux États-Unis, alors qu’elle maintient en vigueur une norme qui précisément l’encourage depuis 1966.

Il a indiqué que selon les chiffres divulgués par Washington au cours de l’exercice 2022, plus de 213 000 citoyens de la plus grande île des Antilles sont entrés illégalement aux États-Unis.

Pertierra a souligné que les États-Unis ont l’intention, dans le cadre de ce qu’on appelle le processus Parole, de permettre à un nombre limité de Cubains d’entrer dans le pays.

Cependant, a-t-il souligné, c’est une décision incohérente, car «les Cubains conservent une position privilégiée par rapport aux autres migrants, parce qu’une fois aux États-Unis la loi d’Ajustement cubain leur permet de demander la résidence permanente après un an et un jour» de présence sur le territoire nord-américain.

En ce sens, Pertierra a estimé qu’après ces nouvelles, il est possible que les États-Unis «revoient les sanctions qu’ils ont appliquées à la nation caribéenne et la loi d’Ajustement cubain».

Il a noté que la justification du programme migratoire tenait au fait que la Sécurité nationale des États-Unis avait elle-même indiqué que le pays nécessitait restreindre l’immigration illégale en provenance de Cuba et avait reconnu que l’inflation, la pandémie de la Covid-19 et les sanctions appliquées par Washington contre La Havane en étaient les causes de son augmentation.

peo/ro/mks

EN CONTINU
notes connexes