jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba décerne un prix à l’anticorps monoclonal humanisé efficace Nimotuzum

La Havane, 11 janvier (Prensa Latina) Le ministère des Sciences, de la Technologie et de l’Environnement a décerné son prix spécial au Centre d’immunologie moléculaire de Cuba pour ses recherches sur l’anticorps monoclonal humanisé Nimotuzumab, a annoncé mercredi le lauréat.

Le prix est décerné au travail le plus important de l’année sur le plan scientifique pour un projet de recherche, en l’occurrence le nimotuzumab utilisé dans le traitement des patients atteints de Covid-19.

Selon un message du Centre d’immunologie moléculaire (CIM) sur son compte Twitter officiel, « le prix spécial Citma a été attribué au titre Repositionnement de l’anticorps monoclonal humanisé cubain Nimotuzumab dans le traitement des patients atteints de Covid-19 ».

L’intégration stratégique entre le ministère cubain de la santé publique et le CIM a fait réussir ce résultat scientifique ayant une portée sur la santé une réalité, a rappelé l’institution scientifique.

Selon Tania Crombet, directrice de la recherche clinique au CIM, le Nimotuzumab s’est avéré sûr dans le traitement de ces patients, démontrant une amélioration de la fonction ventilatoire et une diminution des marqueurs d’inflammation.

Chez les personnes atteintes de la maladie Covid-19,  le Nimotuzumab a également fait preuve d’une récupération radiologique ou une stabilisation de la pneumonie interstitielle multifocale de 80 % au septième jour du traitement.

Des signes de prévention ou d’amélioration des lésions fibrotiques et un taux de réhabilitation élevé est noté chez les patients gravement malades.

Contrairement à d’autres molécules innovantes utilisées contre la Covid-19, cet anticorps monoclonal pourrait avoir un rôle anti-inflammatoire important et une portée significative sur la restauration du trouble de la coagulation qui accompagne cette maladie, autant que sur la prévention ou l’inversion de la fibrose pulmonaire, a dit Crombet.

Ces avantages sont attribués au fait que le récepteur de l’EGF (facteur de croissance épidermique) est l’une des protéines centrales impliquées dans la prolifération cellulaire et la réparation des tissus qui se produit à la suite de lésions virales.

jcc/ro/crc

EN CONTINU
notes connexes