jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La population carcérale de l’Uruguay triple le taux mondial

Montevideo, 16 janvier (Prensa Latina) La population carcérale de l’Uruguay triple aujourd’hui le taux d’incarcération moyen estimé par les Nations unies, selon des données officielles.

Les chiffres du ministère de l’intérieur publiés par le journal El Observador font état de 14 501 citoyens derrière les barreaux, soit 408 détenus pour 100 000 habitants, ce qui place l’Uruguay au premier rang, mais sur une liste d’indésirables.

La question a d’autres implications nationales, notamment la surpopulation dans les prisons, où il y a 11 147 places, mais où les détenus dépassent la capacité de 30 %.

Un exemple est la prison de Santiago Vazquez, officiellement reconnue comme « Unité n° 4 », où l’on compte 4 378 détenus pour un peu plus de 3 000 places, alors que dans d’autres centres, le nombre de détenus est plus du double du nombre de places disponibles.

La diminution de l’espace augmente la pression sur la coexistence et la possibilité de conflits, selon les autorités.
El Observador a demandé l’avis des criminologues Olga Sánchez et Nicolás Trajtenberg, qui ont enquêté sur les incidents de violence dans la prison de Santiago Velázquez.

Les experts ont constaté que les incidents officiellement déclarés ne représentaient que 15 % des incidents de cette nature qui, selon les enquêtes et les entretiens, se sont réellement produits.
Il y a dix ans, le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, Manfred Nowak, a visité les prisons uruguayennes, rappelle le journal.

« Les détenus sont logés dans des conditions déplorables, dans des cellules surpeuplées qui ne disposent pas d’installations sanitaires adéquates ni d’endroits pour dormir (…) Le peuple uruguayen, un pays réputé pour sa démocratie et son développement social, ne mérite pas ce système carcéral », avait-il alors déclaré.

jcc/mgt/ool

EN CONTINU
notes connexes