lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président Lula va discuter de l’ajustement du salaire minimum au Brésil

Brasilia, 16 janvier (Prensa Latina) Le président Luiz Inácio Lula da Silva doit rencontrer lundi le ministre du Travail et de l’Emploi, Luiz Marinho, au vu de la décision du gouvernement de réajuster le salaire minimum au Brésil.

Le montant de cette rémunération n’a toujours pas été ajusté de 1 302 reais (255 dollars) à 1 320 reais (environ 260 dollars), comme prévu par le gouvernement et dans le budget de l’année, approuvé par le Congrès national. Il est prévu que la réunion se déroule au Palais de Planalto, siège du pouvoir exécutif, et que le ministre des finances, Fernando Haddad, y participe.

Toutefois, les médias affirment que l’ancien gouverneur de Sao Paulo ne devrait pas être à Brasilia, car devant  avoir embarqué pour le Forum économique mondial de Davos en Suisse.

Interrogé la semaine dernière sur le salaire minimum, Haddad a répondu que le gouvernement était encore en train d’analyser la décision  à prendre sur cette modification.
Il a souligné que les millions de dollars prévus pour l’augmentation du salaire minimum avaient été consommés par l’accélération de la file d’attente de l’Institut national de sécurité sociale (INSS).

Ce réajustement est en discussion car l’argent alloué par l’amendement constitutionnel de la Transition s’est avéré insuffisant pour financer l’augmentation des prestations liées au salaire minimum.

Cela s’explique par le fait qu’une forte concession sur les pensions et les retraites a eu lieu au cours du second semestre de l’année dernière et a entraîné une portée plus importante que celle estimée pour les dépenses de l’INSS.

Le maintien du pouvoir d’achat du salaire minimum est déterminé par la Constitution.
Traditionnellement, l’équipe économique de l’administration fédérale utilise l’indice national des prix à la consommation de l’année en cours pour corriger le salaire minimum pour le prochain budget.

Le calendrier des paiements 2023 pour les pensions, les retraites et les prestations de maladie a été publié et entre en vigueur le 25 janvier.

Face à ces faits, Lula recevra mercredi les représentants des centrales syndicales pour « ouvrir une table de négociation » et discuter correctement de la politique de valorisation du salaire minimum.

jcc/livp/mem/ocs

EN CONTINU
notes connexes