dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La science cubaine et belge au service de la souveraineté alimentaire

Camagüey, Cuba, 20 janvier (Prensa Latina) L’Université de Camagüey et ses homologues belges collaborent à nouveau i à des projets en vue de la souveraineté alimentaire de Cuba.

Dans la plus grande région du pays, leader dans la fourniture et la collecte de lait, le projet « Amélioration du potentiel de production de lait de vache par l’introduction d’un programme de gestion sanitaire dans les troupeaux laitiers », permet d’entrevoir des améliorations du potentiel d’élevage.

La radio Cadena Agramonte se fait l’écho de cette nouvelle et ajoute que : « grâce à un financement du Conseil interuniversitaire flamand-Coopération universitaire pour le développement de Belgique, des appareils à ultrasons, 14 ordinateurs et du mobilier pour un laboratoire ont été acquis ».

Le ministère cubain de l’agriculture fonde également de grands espoirs à court terme sur le projet international de développement de l’élevage (Prodegan).
Financé par l’Agence française de développement et dont la première phase est prévue jusqu’en mai 2024, le programme couvre quatre municipalités de la région du centre-est, le premier producteur de lait du pays.

Lors d’une tournée dans la province pour évaluer l’avancement du programme, Luis Alberto Montoto, le coordinateur, a communiqué à la presse que « nous avons vu l’origine de la production, et que l’objectif était d’atteindre 30 millions de litres en six ans ».

Le responsable du ministère de l’Agriculture a assuré que « l’objectif est également d’atteindre plus de mille tonnes de viande à partir des déchets issus du déplacement des troupeaux ».

Prodegan, regroupant 105 coopératives et 15 prestataires de services dans quatre municipalités, « va au-delà du développement de l’élevage, il cherche à faire progresser les communautés et la vie à la campagne », a dit Yoan Sarduy, président du Grupo Empresarial Ganadero.

jcc/ro/fam

EN CONTINU
notes connexes