vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba ne sera pas effrayée par les agressions, affirme Diaz-Canel

Buenos Aires, 24 janvier (Prensa Latina) Le président Miguel Diaz-Canel a souligné aujourd’hui lors du VIIe Sommet de la Celac que Cuba ne sera pas effrayée par les agressions et ne trahira pas l’histoire de résistance, de dignité et de défense de la justice sociale. 

Prenant la parole lors de la rencontre des chefs d’État et de gouvernement qui se déroule dans cette capitale, le mandataire a remercié les pays membres de la Communauté des États latino-américains et caribéens (Celac) pour leur ferme revendication contre le blocus imposé par les États-Unis à son pays.

Tout comme celle demandant à ce que Cuba soit retirée de la liste des États qui parrainent le terrorisme.

Le gouvernement des États-Unis insiste pour détruire le modèle de développement que nous, les Cubains, avons souverainement décidé de construire, et ce par une politique cruelle, illégitime, illégale et immorale d’asphyxie économique, a-t-il déclaré aux personnes présentes. 

Diaz-Canel a souligné que les États-Unis utilisent leur hégémonie technologique et le contrôle des médias et des plates-formes numériques pour mener des opérations de déstabilisation, une guerre médiatique sans précédent, et promouvoir un dénommé « changement de régime », avec le financement de dizaines de millions de dollars du budget fédéral.

La décision infondée et unilatérale de Washington d’inclure Cuba dans la liste des États supposés parrainer le terrorisme a eu de graves répercussions sur nos aspirations au développement, a-t-il manifesté.

Cuba, a-t-il dit, ne sera pas effrayée par de telles agressions. Nous ne trahirons pas l’histoire de résistance, de dignité et de défense de la justice sociale qui a fait de la Révolution cubaine une force émancipatrice des êtres humains.

Dans son discours, le mandataire a souligné que son pays ne se contente pas de résister, mais n’a pas cessé d’inventer (des solutions) durant les dures années de lutte face à la pandémie et de recrudescence du blocus par 243 mesures appliquées par l’administration de l’ancien président nord-américain Donald Trump. 

Il a signalé que les nouveaux vaccins, les dizaines de nouveaux médicaments et protocoles de soins, ainsi que de nouveaux équipements et traitements, confirment la valeur de cette résistance créative de l’île des Caraïbes.

peo/ro/may

EN CONTINU
notes connexes