lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président cubain dénonce l’ingérence des États-Unis au Sommet de la Celac

Buenos Aires, 24 janvier (Prensa Latina) Les États-Unis persistent dans leurs efforts pour nous diviser, nous stigmatiser et nous subordonner à leurs intérêts, a dénoncé aujourd’hui le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, en intervenant lors du VIIe Sommet de la Celac en Argentine. 

Devant les délégations de 33 pays de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (Celac), le président a mis en garde contre la dangereuse escalade des actions visant à perpétuer l’hégémonisme impérialiste et à porter atteinte au multilatéralisme et à la paix dans la région, 200 ans après la proclamation de la Doctrine Monroe. 

En ce sens, il a critiqué le rendez-vous hémisphérique exclusif tenu à Los Angeles, où en abusant de leur pouvoir d’hôte et en fermant les yeux sur la revendication de la majorité, les États-Unis ont exclu (des pays), fracturé et ignoré (l’unité).

L’échec politique de cette réunion a démontré l’isolement de la stratégie de domination face au sentiment d’unité et de souveraineté que partagent nos nations, a-t-il affirmé. 

Diaz-Canel a plaidé pour le renforcement de la coopération régionale dans le cadre de la Celac et pour la défense de l’indépendance latino-américaine. 

La joie est complétée par la pleine réintégration du Brésil par décision du président Luiz Inácio Lula da Silva, à qui nous exprimons notre soutien et notre solidarité face aux actes violents et antidémocratiques qui ont cherché à provoquer le chaos et à ne pas respecter la volonté majoritaire du peuple, a-t-il déclaré.

Il est urgent de resserrer les rangs et de projeter une vision stratégique vers l’intégration économique, sociale et culturelle, qui nous permettra d’avancer vers un développement durable, a-t-il ajouté. 

peo/ro/gaz

EN CONTINU
notes connexes