lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La décision de l’Allemagne d’envoyer des chars en Ukraine qualifiée de dangereuse

Berlin, 26 janvier (Prensa Latina) L’ambassadeur de Russie en Allemagne, Sergei Nechaev, a assuré hier que la décision du gouvernement de ce pays de livrer des chars Leopard à l’Ukraine est extrêmement dangereuse.

Cette action, annoncée ce même jour, « portera le conflit à un nouveau niveau de confrontation », a estimé le diplomate, selon le compte Telegram du siège diplomatique russe de cette capitale.

Cela nous convainc une fois de plus que l’Allemagne, comme ses alliés les plus proches, ne veut pas de solution diplomatique à la crise ukrainienne et qu’elle veut une escalade permanente, ajoute le document.

Ces déclarations interviennent après une annonce rendue publique par l’exécutif allemand concernant la livraison future de 14 chars Leopard 2 à l’Ukraine, malgré les avertissements de Moscou sur les aspects négatif de cette décision pour l’avenir des relations bilatérales.

Nous fournirons 14 chars Leopard 2 A6, a déclaré le porte-parole du gouvernement fédéral Steffen Hebestreit dans un communiqué, ajoutant que la décision est le résultat de consultations intensives avec ses partenaires européens et internationaux les plus proches qui enverront ultérieurement des équipements similaires à Kiev.

La note ajoute que l’Allemagne délivrera les permis de transfert correspondants aux pays partenaires qui souhaitent livrer rapidement les chars Leopard 2 de leurs stocks à l’Ukraine.

Le 22 septembre dernier, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que les pays occidentaux qui soutiennent Kiev sont en train de devenir une partie du conflit.

Lors d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU sur l’Ukraine, le ministre a averti que toute livraison d’armes vers l’Ukraine deviendrait une cible légitime pour les forces armées russes.

De son côté, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que la fourniture de chars à Kiev n’augure rien de bon pour les relations entre la Russie et l’Allemagne et affectera inévitablement leur développement futur.

Il a par ailleurs souligné que les relations bilatérales « sont déjà à un point assez bas » actuellement, et qu’il n’y a pas de dialogue de fond avec les autres pays de l’Union européenne ou de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord.

peo/livp/mgt/ehl

EN CONTINU
notes connexes