vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Soutien de la Celac à la souveraineté de l’Argentine sur les îles Malouines

Buenos Aires, 26 janvier (Prensa Latina) Le ministère argentin des Affaires étrangères a souligné aujourd’hui le soutien des 33 pays membres de la Communauté des États d’Amérique Latine et des Caraïbes (Celac) au droit souverain de l’Argentine sur les îles Malouines.

Dans une déclaration spéciale approuvée lors du VIIe Sommet des chefs d’État et de gouvernement de cette organisation, les pays représentés ont exprimé leur intérêt permanent à ce que les gouvernements de l’Argentine et du Royaume-Uni reprennent les négociations afin de trouver, dans les meilleurs délais, une solution pacifique et définitive au différend.

Ils ont également souligné la nécessité de respecter les résolutions de l’Assemblée générale des Nations unies (ONU) sur la question.

À cet égard, ils ont chargé la présidence pro tempore de la Celac, assumée par Saint-Vincent-et-les-Grenadines, de demander au Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, de redoubler d’efforts dans l’accomplissement de la mission de bons offices pour parvenir à la reprise des pourparlers.

Ils ont également exhorté les deux États à s’abstenir de prendre des décisions qui conduiraient à des changements unilatéraux de la situation, alors que les îles Malouines, Géorgie du Sud et Sandwich du Sud et les zones maritimes environnantes sont soumises au processus recommandé par l’Assemblée générale.

La déclaration reconnaît « l’attitude constructive permanente et la pleine volonté du gouvernement argentin de parvenir, par la négociation, à une solution pacifique et définitive à cette situation coloniale anachronique sur le sol (du continent) américain ».

Dans sa Constitution, l’Argentine ratifie sa souveraineté légitime et imprescriptible sur ces espaces comme partie intégrante de son territoire national.

La récupération de ces zones, dans le respect du mode de vie de leurs habitants et conformément aux principes du droit international, constitue un objectif permanent et inaliénable du peuple argentin, indique la Constitution.

peo/ssa/mem/gaz

EN CONTINU
notes connexes