mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un pays de l’OTAN accusé d’être responsable des sabotages des gazoducs Nord Stream

Berlin, 26 janvier (Prensa Latina) Le PDG de Nord Stream AG, Matthias Warnig, a déclaré aujourd’hui que les attaques contre les gazoducs Nord Stream ont été menées par un pays membre de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Dans une interview accordée au journal allemand Die Zeit, Warnig a nié l’implication de la Russie dans ces attentats.

Questionné sur la possibilité qu’un membre dudit bloc militaire ait pu mener des attaques terroristes sur ces gazoducs, Warnig a répondu de manière affirmative, mais n’a pas nommé de pays spécifiques.

Les gazoducs Nord Stream et Nord Stream 2 ont été endommagés à la fin du mois de septembre de l’année dernière.

Plusieurs pays ont pris en charge l’enquête sur la situation d’urgence, mais ce n’est que fin octobre que la société russe Gazprom a pu examiner de manière indépendante le site des explosions, et à la mi-novembre que l’opérateur Nord Stream AG a été autorisé à accéder aux gazoducs.

Au terme de l’enquête, le bureau du procureur suédois a confirmé l’acte de sabotage, mais les auteurs n’ont pas été nommés.

Le Kremlin a pour sa part exhorté à continuer d’enquêter pour découvrir qui est derrière ces explosions, tandis que le ministère russe de la Défense a affirmé que les sabotages des gazoducs ont été préparées par des experts britanniques.

peo/ssa/mem/amp

EN CONTINU
notes connexes