samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Appel en France à une action européenne unie contre le blocus imposé à Cuba

Paris, 2 février (Prensa Latina) L’association Cuba Coopération France (CubaCoop) a appelé aujourd’hui les Européens à unir leurs efforts pour mettre fin au blocus états-unien contre l’île, qu’elle qualifie d’injustice.

Dans une publication sur le site Internet de l’organisation, son président, Víctor Fernández, a considéré urgente une action commune de la diversité des opinions en Europe face à une politique économique, commerciale et financière agressive qui, en raison de son impact extraterritorial, attaque également les entreprises, les banques et les citoyens du vieux continent.

À cet égard, il a demandé le soutien de la pétition déposée le mois dernier au Parlement européen avec des associations d’Espagne, d’Italie et de Suède exigeant des actions immédiates contre le blocus et son caractère extraterritorial.

Signé par CubaCoop, le Mouvement d’État de solidarité avec Cuba en Espagne, l’Association nationale d’amitié Italie-Cuba et l’Association suédo-cubaine de solidarité, le texte demande aux institutions de l’Union européenne (UE) des réponses concrètes et l’utilisation des outils juridiques disponibles pour faire face au blocus et à ses conséquences.

La pétition est ouverte à la signature en ligne sur le site https://sites.google.com/view/petition-europenne/signer-la-pétition.

« C’est un appel que nous faisons du fond du cœur », a déclaré Fernández dans le document diffusé par CubaCoop, une association créée en 1995 pour promouvoir les liens entre la France et la plus grande des Antilles et qui participe à des dizaines de projets de développement socio-économique locaaux et nationaux sur l’île.

Il a également dénoncé la souffrance que le blocus des États-Unis cause aux habitants de l’île dans le but de leur imposer des changements politiques, ignorant leur droit de décider de leur propre destin.

Le peuple cubain, éduqué, courageux et solidaire, souffre de cette politique qui représente le principal obstacle à son développement, a-t-il souligné.

Selon le président de l’organisation, la France et l’UE devraient appliquer toutes les résolutions de l’ONU, qui demande tous les ans par son Assemblée générale, et à la quasi-unanimité, la levée du blocus.

Elles doivent aider au développement économique de Cuba, protéger les entreprises qui veulent commercer et investir dans l’île et obliger les banques à accompagner ces activités, a-t-il ajouté.

Dans son appel aux européens, Fernández a jugé inacceptable le refus des banques d’effectuer des opérations en lien avec la nation des Caraïbes, par crainte de pressions et d’amendes exorbitantes de Washington.

Il a également cité des exemples concrets des répercussions que le blocus états-unien provoque dans tous les secteurs cubains, dont la santé, les entreprises d’État ou privées, le sport, le tourisme et la coopération.

peo/ssa/mem/wmr

EN CONTINU
notes connexes