jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Pape François appelle à briser le cycle de la violence lors d’une messe en République démocratique du Congo.

Kinshasa, 2 février (Prensa Latina) Le pape François a appelé hier à mettre fin au cycle de la violence qui touche la République démocratique du Congo (RDC), où il est arrivé la veille pour une visite pastorale de trois jours.

L’exhortation est contenue dans l’homélie adressée à la foule de paroissiens qui ont assisté à la messe offerte à l’aéroport Ndolo de la capitale, au cours de laquelle le pontife n’a pu officier en raison des problèmes de mobilité dont il souffre.

Ce cycle de violence a empêché François de se rendre dans la ville de Goma (est), capitale de la province du Nord-Kivu, où l’armée congolaise, soutenue par les forces ougandaises, affronte des membres de la milice tutsi M23.

Il a également exhorté les fidèles à bien comprendre que les différences ethniques, sociales et religieuses ne sont pas des obstacles à la coexistence, que « tous les êtres humains sont frères (et que) chacun est un destinataire de la paix ».

La RDC accuse le Rwanda, son voisin du nord, de soutenir la milice du M23 pour prendre le contrôle des vastes ressources minérales de la région, une allégation que le gouvernement de Kigali réfute même si deux rapports d’experts liés à l’ONU la confirment.

Dans le cadre de sa tournée africaine, le Pape François doit se rendre au Soudan du Sud, le plus jeune pays du concert des Nations unies.

peo/livp/mem/msl

EN CONTINU
notes connexes