mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Équateur met en garde contre une éventuelle manipulation des résultats des élections

Quito, 8 février (Prensa Latina) L’Équateur continue  d’attendre les résultats définitifs des élections de dimanche dernier, alors que les citoyens mettent en garde contre une possible manipulation des registres électoraux.

Des problèmes d’impression de documents officiels ont contraint à un recomptage dans six provinces du pays (Zamora Chinchipe, Morona Santiago, Napo, Cañar, Loja et Santa Elena), a rapporté le Conseil national électoral (CNE).

Face à cette situation, les secteurs sociaux ont exprimé leur inquiétude quant à la possibilité de modifier les résultats, notamment ceux du référendum promu par le gouvernement.

À ce jour, avec plus de 98 % des résultats traités, le vote négatif semble irréversible sur toutes les questions et constitue un revers pour le gouvernement de Guillermo Lasso et la droite.

L’organe directeur des élections a déclaré que le décompte complet des voix pourrait prendre jusqu’à 10 jours après la fin des élections.

Plus de cinq mille postes provinciaux et municipaux étaient également à pourvoir, ainsi que les sept sièges du Conseil de participation citoyenne et de contrôle social (Consejo de Participación Ciudadana y Control Social).

Les représentants du mouvement Revolución Ciudadana (RC), aligné sur l’ancien président Rafael Correa (2007-2017) sont les vainqueurs virtuels de 61 mairies, dont Quito, Guayaquil, Santo Domingo et Esmeraldas.

Selon les analystes, le triomphe du progressisme en Équateur lors des dernières élections et le rejet du référendum promu par le gouvernement de Lasso sont le signe d’un mécontentement populaire à l’égard du néolibéralisme.

jcc/livp/oda/avr

EN CONTINU
notes connexes