samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba déplore l’accident de migrants au Panama

La Havane, 15 février (Prensa Latina) Le ministre des Affaires étrangères Bruno Rodriguez a présenté ses condoléances aux familles des victimes d’un accident survenu au Panama impliquant des migrants cubains, et a indiqué que l’ambassade insulaire maintenait des contacts pour venir en aide aux victimes. 

Sur son compte Twitter, le ministre a exprimé « ses sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes du regrettable accident de la route à Gualaca, au Panama, qui implique des migrants en situation irrégulière, y compris des citoyens cubains ».

Rodriguez a insisté sur le fait que « Cuba réitère son engagement permanent en faveur d’une migration régulière, sûre et ordonnée » et a noté que l’ambassade de l’île dans cette nation « communique avec les autorités compétentes pour identifier les victimes de nationalité cubaine et fournir l’assistance consulaire nécessaire à nos ressortissants et à leurs familles ».

Depuis la capitale panaméenne, le siège diplomatique de l’île a publié une note précisant qu’il fournirait l’appui et l’assistance consulaire requis aux nationaux impliqués dans cet accident, avec un bilan préliminaire de 39 morts et des dizaines de blessés.

Selon un article de la correspondance de Prensa Latina au Panama, à l’aube de ce mercredi, un bus transportant une soixantaine de migrants irréguliers vers une station d’accueil dans la localité de Gualaca, à Chiriquí, est tombé d’une falaise.

Des rapports préliminaires indiquent que le conducteur aurait manqué l’entrée du refuge pour migrants, et que le bus serait tombé dans le vide en essayant de revenir en arrière.

Les déplacements de migrants en direction des États-Unis, qui traversent à pied la dangereuse forêt tropicale de Darién à la frontière avec la Colombie, sont constants et beaucoup sont conduits au camp de Gualaca.

La directrice du Service national des migrations, Samira Gozaine, a confirmé à la chaîne d’information TVN que les autorités travaillaient pour connaître le nombre exact, la nationalité et l’identité des victimes.

peo/ro/rc

EN CONTINU
notes connexes