mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Lula relance au Brésil un plan visant à fournir des logements aux nécessiteux

Brasilia, 14 février (Prensa Latina) Le président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva a signé dans l’état de Bahia (nord-est) la mesure provisoire qui reprend Ma Maison, Ma Vie, un programme visant à fournir des logements aux familles nécessiteuses.

Lula a participé à la donation de 684 logements dans la municipalité de Santo Amaro, à Bahia, mais il y a eu aussi des donations simultanées pour le plan de logement à Lauro de Freitas (Bahia), João Pessoa (Paraíba), Contagem (Minas Gerais) et Aparecida de Goiânia (Goiás).

Dans le gouvernement du président défait Jair Bolsonaro, Ma maison, ma vie a été remplacée par la Maison verte et jaune, avec d’autres critères.

Selon le Palais du Planalto, siège du gouvernement, l’une des principales nouveautés du programme est le retour de ce qu’on appelle la Bande 1, destinée aux familles dont le revenu brut ne dépasse pas 2 640 reais (un peu plus de 500 dollars), auparavant requis était de 1 800 (près de 347 dollars). L’intention de l’administration Lula est d’attribuer jusqu’à 50 % des logements financés et subventionnés au public de la bande 1.

En outre, les familles sans-abri seront incluses dans le programme et l’expansion de la location sociale devrait avoir lieu. Lors de son discours, Lula a salué les maires du pays et a promis qu’ils ne seraient pas oubliés. « Un pays ne peut être riche si ses villes sont pauvres », a-t-il déclaré.

Selon le gouvernement fédéral, les propriétés remises avaient été réalisées à 96 % depuis 2016. La construction a repris au cours des 45 derniers jours.

Les contrats et enregistrements des logements du programme seront de préférence effectués au nom de la femme.

Dans le cas où elle est chef de famille, les formalités pourront être signées indépendamment de l’autorisation du mari.

Le gouvernement n’a pas encore ouvert le financement des propriétés neuves et d’occasion dans les zones urbaines et rurales.

Ma maison, ma vie a été créée en 2009 sous le deuxième gouvernement de Lula, dans le but de réduire le déficit de logements dans le pays.

En dix ans, 5,5 millions d’unités résidentielles ont fait l’objet de contrats et environ quatre millions ont été livrées.

Démantelée après le coup d’État parlementaire judiciaire contre l’ancienne présidente Dilma Rousseff en 2016 et plus encore sous l’administration de Bolsonaro, l’initiative comptait 1,6 million de logements inachevés.

Au moins 281 472 Brésiliens sont actuellement sans abri dans le géant sud-américain, un chiffre qui représente une augmentation de 38 % par rapport à 2019, période pré-pandémique de Covid-19.

jcc/livp/jcm/ocs

 
EN CONTINU
notes connexes