dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Poutine annonce que la Russie suspend sa participation au traité START

Moscou, 21 février (Prensa Latina) « Je dois dire aujourd’hui que la Russie suspend sa participation au Traité de réduction des armes stratégiques », connu sous le nom de START III, a déclaré Poutine dans son message annuel à l’Assemblée fédérale (Parlement).

Le dirigeant russe a qualifié de « théâtre de l’absurde » les appels lancés par l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) à la Russie pour qu’elle « se conforme au traité START » et autorise les experts occidentaux à inspecter ses installations militaires et nucléaires dans la situation de confrontation actuelle.

Le Traité de réduction des armes stratégiques (START) de 1991 entre Moscou et Washington a été signé dans une situation différente, lorsque les parties ont déclaré qu’elles ne se considéraient pas comme des adversaires, mais « tout cela appartient au passé », a-t-il déclaré.

« Ultérieurement, nos relations ont atteint un niveau où la Russie et les États-Unis ont déclaré qu’ils ne se considéraient plus comme des ennemis. C’était très bien », a rappelé Poutine.

« Le traité en vigueur depuis 2010 contient des dispositions cruciales sur l’indivisibilité de la sécurité, le lien direct entre les armes stratégiques offensives et défensives, mais tout cela a été oublié », a-t-il souligné.

« Les États-Unis se sont retirés du Traité sur les missiles antibalistiques, et nos relations, ce qui est très important, se sont dégradées », a déclaré le président russe.

Le ministère de la Défense et la Corporation nationale russe de l’énergie atomique (Rosatom) doivent se préparer au cas où ils devraient procéder à des essais nucléaires, mais Moscou ne sera pas le premier à les réaliser, a-t-il ajouté dans son message à l’Assemblée fédérale ce mardi.

Bien sûr, nous ne serons pas les premiers à effectuer des essais, mais si les États-Unis les réalisent, nous le ferons aussi, a souligné Poutine dans son discours.

peo/ssa/mem/gfa

EN CONTINU
notes connexes