jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une sexologue souligne les apports du Code des familles de Cuba

Paris, 21 février (Prensa Latina) La sexologue cubaine Mariela Castro a abordé aujourd’hui les droits et la protection apportés sur l’île par le nouveau Code des Familles, entériné le 25 septembre 2022 par la population. 

Moins d’un an après son entrée en vigueur, après le référendum populaire de septembre dernier, les droits qui y sont consacrés sont déjà effectifs, a déclaré la directrice du Centre national d’éducation sexuelle (Cenesex), dans des déclarations à la chaîne Europa por Cuba.

Selon la députée, le document peut être considéré comme le code de l’affectif.

Il s’agit d’un texte qui développe les droits constitutionnels, qui, en ce qui concerne la reconnaissance de la pluralité familiale, reprend la nouvelle Constitution cubaine de 2019, a-t-elle souligné dans son dialogue avec José Antonio Toledo, un des créateurs de cette plateforme de solidarité avec l’île caribéenne lancée en octobre 2020.

Mariela Castro a cité des exemples de communautés et de groupes d’âge bénéficiant de ce nouveau Code des Familles, reconnu aux niveaux national et international pour son caractère moderne et la promotion des droits qu’il représente.

À cet égard, elle a mentionné les possibilités pour les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) d’accéder au mariage, d’adopter des enfants et de participer à des programmes de procréation assistée; mais aussi la protection des personnes contre la violence de genre et intrafamiliale et la défense de celles en situation de vulnérabilité.

Elle a par ailleurs souligné les garanties relatives aux droits de l’enfant, la reconnaissance des grands-parents et l’importance du principe de la responsabilité parentale plutôt que de l’autorité parentale.

La sexologue et parlementaire a mis en avant dans son intervention le rôle des Cubains dans la construction de ce Code et les discussions ayant eu lieu à son sujet sur l’île avant l’élaboration du texte final adopté, considérant l’expérience comme un test de la démocratie socialiste.

Nous améliorons les mécanismes de participation et de consensus dans l’île, ce qui fait que le peuple cubain participe à l’élaboration des politiques, des lois et de la vision du pays, a-t-elle déclaré.

Mariela Castro a profité de cette rencontre pour remercier cette plate-forme et d’autres personnes et organisations dans le monde pour leur solidarité avec la nation antillaise.

peo/npg/wmr

EN CONTINU
notes connexes